Monde

Mexico autorise le mariage homosexuel

Temps de lecture : 2 min

De longs baisers et des banderoles aux couleurs arc-en ciel ont accueilli l’autorisation du mariage homosexuel, votée par la majorité de gauche de la ville de Mexico. La scène est décrite dans le journal la Opinion, premier quotidien hispanophone aux Etats-Unis.

Cette loi est une première en Amérique latine. «Pendant des siècles, des lois injustes ont interdit les mariages entre blancs et noirs ou indiens et européens, on a interdit l'amour étranger (...) Aujourd'hui ces barrières ont disparu  et l’homophobie aussi», a déclaré le député de gauche Victor Romo. La droite, actuellement au pouvoir au Mexique, et l’Eglise étaient opposées à cette décision. Le cardinal Norberto Rivera  a estimé, entre autres, que cette loi est «immorale», «injuste», et «dangereuse». Depuis douze ans, la capitale mexicaine avait légalisé l’union civile. Avec cette loi, l’adoption par des couples homosexuels est également rendue possible.

(Lire l'article complet sur La Opinion)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une:  Moktoipas via Flickr

Newsletters

En Inde, le sujet sensible de la santé mentale

En Inde, le sujet sensible de la santé mentale

La tradition et la culture du collectif laissent peu de place à l'expression d'un mal-être, dont souffrent de nombreux Indiens.

Donald Trump fait son grand retour chez les ultraconservateurs

Donald Trump fait son grand retour chez les ultraconservateurs

Le silence et le calme semblent régner à Washington depuis le départ de Donald Trump, particulièrement depuis la suspension définitive de son compte Twitter. Mais cette période d'apaisement est peut-être terminée: ce dimanche 28 février, Trump s...

L'Espagne va-t-elle légaliser la PMA pour les personnes trans?

L'Espagne va-t-elle légaliser la PMA pour les personnes trans?

Le texte qui prévoit de garantir le droit des «personnes trans ayant la capacité de porter un enfant» à l'assistance médicale à la procréation pourrait ne jamais arriver au Parlement.

Newsletters