Life

Un père condamné pour avoir fessé son fils

Slate.fr, mis à jour le 22.12.2009 à 11 h 06

Un père de famille canadien qui avait donné la fessée à son fils de 5 ans avec tant de vigueur que l'enfant ne pouvait plus s'asseoir le lendemain, a été condamné à une peine de détention à domicile. L'homme de 36 ans a écopé d'une sentence conditionnelle d'une durée de 20 jours à la suite de sa comparution en Cour provinciale, à Burton, lundi 21 décembre. Il faisait face à une accusation de voies de fait.

Le tribunal a appris que le père avait donné la fessée à son fils dans sa camionnette après avoir dû aller le chercher à la garderie parce que l'enfant s'était mal comporté. L'enfant était resté avec les fesses rouges et des ecchymoses.

En France, la pédiatre et député UMP Edwige Antier avait défrayé la chronique en novembre dernier, lorsqu'elle avait présenté sa proposition de loi visant à interdire les châtiments corporels, et notamment la fessée.

Edwige Antier réitère d'ailleurs son voeu d'interdire la fessée dans une vidéo de Noël.

Le Parisien rappellait la semaine dernière que cette loi contre la fessée devait permettre à la France de s'aligner sur la demande formulée par les Nations Unies il y a cinq ans et reprise par le Conseil de l'Europe en 2008, et rapporte les propos de la pédiatre, qui expliquait que 18 pays en Europe avaient déjà interdit la fessée.

[Lire l'article complet sur Cyberpress.ca]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: capture d'écran de la vidéo d'Edwige Antier

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte