Tech & internet

L'un des seuls endroits du web où les internautes ont envie de changer d'avis

Grégor Brandy, mis à jour le 07.07.2017 à 16 h 07

Chaque jour, ils sont des dizaines à poster leurs opinions sur la page «Change My View» du forum Reddit, en attendant de lire un argument qui les fera peut-être changer d'avis.

head scratching | James Arboghast via Flickr CC License by

head scratching | James Arboghast via Flickr CC License by

Il existe un endroit sur internet où l'on peut changer d'avis sans se cacher, sans avoir honte. Un lieu où le débat est bien vu et où l'on demande à ses contradicteurs de développer des arguments pour nous convaincre que l'on a tort. A l'heure des bulles de filtre proposées par Facebook, et de l'indignation permanente qui pousse parfois à se retrancher dans son camp, les discussions que l'on peut lire sur la page «Change My View» de Reddit semblent appartenir à un univers parallèle.

Lancé il y a quatre ans, par Kal Turnbull, un Écossais de 21 ans plus connu sous le nom de Snorrrlax, «Change My View» est un subreddit, à savoir une sous-partie de Reddit consacrée à un thème spécifique. Aujourd'hui, 330.000 personnes y sont abonnées et peuvent lire les débats réguliers qui l'animent. Le but est simple: un utilisateur –ouvert d'esprit et prêt à changer d'avis– demande aux autres de le convaincre qu'il a tort sur un point.

Aucun sujet n'est tabou sur «Change My View»: on y lit des débats sur des enjeux de société, des opinions parfois polémiques, et des questions plus triviales. Parmi les avis auxquels les utilisateurs ont accordé le plus de crédit dans l'histoire du subreddit, on trouve quelqu'un qui estime que «l'Islam n'est pas compatible avec la civilisation occidentale, et les pays européens devraient limiter l'immigration provenant de pays musulmans, jusqu'à ce que le problème de l'EI soit réglé», un autre qui pense que «les soldats reçoivent trop de respect aux États-Unis», une personne qui soutient Donald Trump. On y évoque la nécessité ou l'inutilité des «safe spaces», mais on y trouve aussi des personnes qui assurent que «les burritos sont meilleurs que les tacos», et que «Poufsouffle est la pire maison de Poudlard» dans Harry Potter, et que «c'est une insulte d'y être envoyé».

Pouvoir parler de tout

Kal Turnbull, le créateur de «Change My View» explique que le but est de pouvoir aborder n'importe quel sujet, à condition que l'intention de départ soit sincère, que l'on soit bien capable de changer d'avis, et que l'on ne soit pas un troll.

«Nous pensons qu'il y a un problème sociétal actuellement: certaines personnes, plutôt que de convaincre d'autres personnes de changer d'avis grâce à une discussion rationnelle et polie, préfèrent mettre fin à toute conversation et tout empirer. On ne veut pas les écouter, ou on s'énerve contre eux. Et ces gens se regroupent ensuite entre personnes qui pensent la même chose. Et ça s'empire. Sur “Change My View” si les débats sont parfois gentillets, sur un film par exemple, il y a aussi des opinions abrasives. On veut les avoir, les écouter, que ces gens puissent s'exprimer, non pas pour promouvoir ce genre de propos, mais pour que l'on puisse leur faire changer d'avis. On veut que les gens postent des messages. Il y a vraiment des opinions immondes, mais si on les censure, l'intérêt du subreddit diminue.»

Le jeune homme raconte avoir eu l'idée de lancer ce lieu de débats en 2013. Il a alors 17 ans, c'est sa dernière année de lycée.

«J'essayais de trouver un endroit où l'on pourrait aller pour changer d'avis sur internet, parce que je me demandais où irait quelqu'un qui pensait à changer d'opinion sur un sujet, ou qui était ouvert à cette idée. Dans la vie, on n'ose pas toujours aborder de tels sujets (parce qu'on a honte, par exemple), ou parce que tout le monde est du même avis. Je voulais trouver un lieu où l'on pouvait poser des questions, exprimer un point de vue et voir ce que des gens en pensent, mais je n'y arrivais pas. Le nom “Change My View” était disponible donc je l'ai pris.»

Il se met en tête de promouvoir ce nouveau lieu dans les autres subreddits, et rapidement il gagne des centaines d'abonnés. Après un mois, ils sont déjà quelques milliers, et onze mois plus tard, le cap des 100.000 abonnés est dépassé. «Ça m'a surpris. Ce genre de discussions ne se passe typiquement pas très bien en ligne.»

Trouver un avis contradictoire sur internet

D'autant que le choix de Reddit pour accueillir ce lieu de débat est assez improbable. Le site américain est divisé entre de nombreuses communautés souvent recroquevillées sur elles-même, et les discussions entre certains sont quasiment inexistantes.

«Je comprends que ça puisse avoir l'air ironique. Mais je trouve que Reddit est un lieu très intéressant. C'est un peu comme la version internet du monde. Tout le monde a sa communauté, et on a tendance à rester dans la sienne.»

Mais là où l'on préfère parfois se conforter dans ses opinions, et où il peut être parfois compliqué de se confronter à d'autres points de vue, ou même de les entendre, «Change My View» permet d'y accéder depuis un écran.

«Il y a plusieurs choses qui me plaisent sur ce subreddit, explique Aaron, alias Ardonpitt, un Américain de 26 ans  qui y commente régulièrement. L'anonymat sur internet permet aux gens de dire des choses qu'ils ne diraient pas en public. Cela veut dire que l'on voit des gens penser certaines choses sur des sujets qui ne sont jamais évoqués. On considère certaines choses comme acquises, alors qu'elles ne le sont pas. C'est cool de se plonger dans cet exercice et de comprendre pourquoi on considère ça comme acquis. Il ne faut pas seulement formuler un argument logique, mais prendre également en considération leur argumentation.»

Quand un redditeur indique ainsi qu'il pense que les personnes conservatrices ont toujours été du mauvais côté de l'histoire (parce que leurs idées empêchent la liberté de chacun et sont datées), certains lui reprochent sa définition, quand d'autres s'appuient sur des exemples du passé, ou une affaire juridique en cours pour montrer que ce n'est pas forcément toujours le cas. Le but n'est pas forcément de prouver que la personne a complètement tort, mais de lui faire prendre conscience des échanges sur la question ou de lui faire envisager le sujet sous un autre angle. Cela peut arriver très vite, au bout de quelques jours quand les conversations s'éternisent, mais certaines sont sans fin. Cela dépend du nombre de commentaires laissés sous chaque post, cela va de quelques-uns à plusieurs centaines, voire quelques milliers.

Tout n'était cependant pas parfait au départ, et aujourd'hui encore si Kal Turnbull met en avant les succès du subreddit, il souligne que ce n'est pas une utopie, où tout se passe parfaitement. C'est aussi ce que souligne Ardonpitt, quand on lui demande s'il lui est déjà arrivé des mésaventures.

«La plupart du temps, ça reste courtois, mais parfois ça devient un peu chaud. Dans ces cas-là, c'est souvent parce que l'auteur du message a publié votre post, ou un lien vers votre post, dans l'un des subreddits où tout le monde pense la même chose. Les commentaires sur l'alt-right et le communisme finissent souvent comme ça, on voit des raids arriver. On se retrouve alors avec quelqu'un de vraiment instable. Ça m'est arrivé une fois: une personne n'a fait que m'insulter pendant une semaine. J'ai reçu quelques menaces de mort, mais généralement ça ne vaut pas le coup de s'y attarder. On les signale et on passe à autre chose. Ce n'est pas la partie d'internet dont on doit vraiment avoir peur: celle où il peut ensuite avoir des suites. La plupart du temps, c'est juste des ados un peu trop à cran.»

Des échanges bien maîtrisés

Pour réussir à conserver des débats de qualité, le subreddit est régulé de façon assez stricte. Ces règles font que les utilisateurs sont courtois, et que les gens n'hésitent pas à poster leurs points de vue pour débattre.

Si vous demandez à ce que l'on vous fasse changer d'avis, il faut expliquer le raisonnement derrière votre point de vue (et pas seulement votre point de vue), être bien la personne qui a ce point de vue et ne pas servir de proxy, et avoir un peu de temps libre devant soi pour pouvoir répondre: le subreddit explique qu'avant de poster un nouveau sujet, il faut être disponible pour commencer à débattre dans les trois heures après le message originel.

De l'autre côté, ceux qui répondent doivent apporter un point de vue contraire (pour éviter que le subreddit devienne une nouvelle bulle de filtre), et commenter les points sur lesquels s'appuie celui qui lance le débat. Chacun peut ainsi apporter sa pierre en ne démontant qu'une petite partie du discours originel. Et si quelqu'un trouve les mots pour vous faire changer d'avis, admettre qu'un point de votre argumentation est en réalité erroné, ou que vous avez un nouvel aperçu du problème, alors il faut le récompenser avec ce que les membres de cette communauté appellent un «delta»: le symbole du changement.

«C'est un symbole qui ressort bien dans les commentaires, explique Kal. Il a plusieurs utilisations: il permet aux gens d'indiquer qu'ils viennent de changer d'avis, et pour les gens qui lisent les commentaires, ça permet de trouver les bons échanges.»

Quand un utilisateur allume Poufsouffle parce que la maison de Poudlard, dans Harry Potter, lui semble être objectivement la pire des maisons, un autre décide de lui montrer les aspects négatifs de Gryffondor, Serdaigle et Serpentard, et se plaît à imaginer à quoi ressemblerait sept années passées là-bas. Pas suffisant pour convaincre l'auteur qu'il aurait aimé (s'il avait été sorcier) rejoindre Poufsouffle mais assez pour lui faire comprendre l'attrait que la maison exerce chez certains.

«Je commence enfin à comprendre l'attrait.
Puisque je pense que tu as développé la meilleure défense de la maison et des raisons pour lesquelles quelqu'un pourrait VOULOIR ressembler à un Poufsouffle, je t'accorde un ∆. Merci.»

C'est un utilisateur dont le pseudo est protagornast qui a eu l'idée d'utiliser ce symbole pour la première fois, après avoir entendu quelqu'un parler d'un argument avancé par Kathryn Schulz, dans son livre Being Wrong: Adventures in the Margin of Error:

«Au départ, j'envisageais les deltas comme étant uniquement au bénéfice de celui qui poste un message –une sorte de registre pour garder en tête combien de fois l'auteur du message originel s'est rendu compte qu'il avait tort jusque dans les points les plus mineurs de son argumentation. Très vite, il est devenu clair que l'envie d'obtenir des points [Reddit fonctionne de la même façon, ndlr] était une bonne source de motivation pour que les utilisateurs soient plus sympas avec les auteurs de messages, et fournissent des argumentaires plus convaincants. C'était un effet secondaire plutôt positif.»

Un peu de foi en internet

Pourtant, Kal Turnbull a eu des doutes au début et craint que cette «gamification» soit néfaste au subreddit:

«Quand on pense à tout ce qu'il faut pour obtenir un delta, je ne pense pas qu'on puisse avoir suffisamment l'esprit de compétition pour truquer tout ça. Pour obtenir un delta, il faut être efficace, convaincant, mais aussi sympa, et traiter les gens correctement. Il n'y a pas de triche possible.»

Les deltas permettent de réguler à leur manière les débats, comme l'explique justement le podcast Planet Money:

«Pour obtenir une certaine récompense dans ce genre de débat, on ne cherche pas à convaincre le camp adverse, mais plutôt à frimer devant son camp. Et on obtient une certaine reconnaissance avec une grosse punchline ou une bonne répartie. Mais ce n'est pas ça qui fait changer les gens d'avis. Les deltas ont donc transformé la façon dont on obtient ce genre de récompense.»

Et il existe des classements répertoriant les utilisateurs ayant obtenu le plus de deltas sur la journée, la semaine, le mois et l'année, pour mettre en avant ceux qui s'en sortent le mieux. Parmi ceux qui se font le plus remarquer, on trouve Ardonpitt (109 deltas au compteur), qui explique être tombé sur le subreddit un peu par hasard via un lien du best-of de Reddit«Pour moi, c'est comme une expérience où il faut essayer de trouver les moyens les plus efficaces pour faire changer les gens d'avis.»

Ça ne marche pas toujours (après trois échanges, les chances de convaincre quelqu'un diminuent drastiquement), mais quelqu'un arrivera peut-être à faire changer cette personne d'avis en utilisant une autre approche. Et assister à cela sur internet, en 2017, redonne un peu de foi en l'humanité.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte