France

Rama Yade veut aider le football amateur avec l'argent des Bleus

Slate.fr, mis à jour le 21.12.2009 à 18 h 52

Rama Yade par cyberien94 (Creative Commons)

Rama Yade par cyberien94 (Creative Commons)

Interrogée ce dimanche sur RTL, la secrétaire d'Etat aux Sports a expliqué que l'Equipe de France devait «reconquérir les coeurs.» Rama Yade a pris rendez-vous à la rentrée 2010 avec les joueurs pour les sommer de «s'ouvrir aux gens». «Montrez la générosité qui est la votre, allez voir les jeunes dans les quartiers, montrez que cette équipe appartient à la France entière», a déclaré la secrétaire d'Etat à l'intention des footballeurs. Rama Yade a martelé qu'elle avait incité la Fédération Française de football à modifier sa communication. Sa ministre de tutelle, Roselyne Bachelot, avait déjà appelé Raymond Domenech à se «bouger» dans ce domaine comme le rappelle l'Equipe.

Pour regagner du crédit auprès des Français, Rama Yade suggère que les joueurs aillent jusqu'à mettre la main au portefeuille, et à céder une part des bénéfices engendrés par la coupe du Monde. Elle propose donc qu'une partie des recettes soit redistribuée au profit des clubs amateurs. «En période de crise, a-t-elle souligné sur les ondes de RTL, il est important de faire preuve de responsabilité. C'est pour ça que j'ai fait cette proposition, et j'espère qu'ils accepteront.» Rama Yade a rappelé qu'en 2006 une initiative similaire avait été prise et que les gains avaient permis de «ré-informatiser tous les clubs locaux».

En 2006, si une partie des bénéfices avaient bien été redistribuée par la Fédération Française de Football (FFF), les joueurs et sélectionneur avaient touché l'intégralité de leur prime. 20minutes note que la Secrétaire d'Etat aux sports crée la confusion en s'appuyant sur les propos de Raymond Domenech pour étoffer sa proposition. «Domenech a lui même qualifié (ses primes, ndlr) d'ahurissantes ou hallucinantes, je ne sais plus.» Mais en 2006 ce n'est pas l'argent des primes qui avait servi à aider les clubs locaux. Est-il question de rogner sur les primes personnellement attribuées à chaque joueur ou sur les bénéfices engendrés par la Fédération Français de Football ?

Le Monde expliquait début décembre le mode de calcul des primes des joueurs: chaque match de qualification donne lieu à un minimum garanti de 10 000 euros par joueur convoqué, quel que soit le résultat de la rencontre. Ensuite, plus le joueur est bon plus la cagnotte augmente, de 100 000 à 240 000 euros. La Fédération Française de Football (FFF) déclare dans les colonnes de 20 minutes assumer cette rémunération et assure que «les primes représentent 1% du budget de la FFF». 

[Ecoutez l'interview dans son intégralité sur RTL]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une : Rama Yade par cyberien94 (Creative Commons)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte