Monde

Même Poutine est plus populaire que Trump dans le monde

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan, mis à jour le 27.06.2017 à 16 h 17

Repéré sur Quartz, The Guardian

Avec moins d'un quart d'opinion favorable, jamais un président américain n'avait été aussi impopulaire.

Donald Trump face à la presse après s'être entretenu avec le Premier ministre indien.Washington DC. 26 juin 2017. Saul Loeb/AFP

Donald Trump face à la presse après s'être entretenu avec le Premier ministre indien.Washington DC. 26 juin 2017. Saul Loeb/AFP

Lors des deux dernières années de la présidence Obama, un tiers des gens à travers le monde avaient une opinion largement favorable du premier président noir de l'histoire des États-Unis. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 22% à accorder leur blanc-seing à Donald Trump, selon le think thank américain Pew Research Center.

Ce sondage réalisé dans 37 pays du monde –la liste n'incluait ni la Chine, ni les États-Unis–, montre que c'est l'image de l'Amérique entière qui souffre. Plus de la moitié des sondés expriment désormais leur scepticisme envers la première puissance mondiale. Plus inquiétant encore, même le président russe Vladimir Poutine, avec 27% d'avis favorable, est plus populaire que le locataire de la Maison-Blanche. Cela y compris dans le camp des alliés traditionnels des États-Unis. 

Les principaux bénéficiaires de cette image négative de l'Amérique? Angela Merkel et l'Allemagne. Ainsi, 42% ont une opinion favorable de la dirigeante allemande contre 31% un avis défavorable. Dans l'espace européen, elle est même créditée de 60%. La chancelière est désormais vue comme celle qui pourrait porter les aspirations du monde à plus de liberté, de justice et de paix.

Trump, un personnage déstestable

Les raisons de ce désaveu presque inédit sont à rechercher dans la personnalité de Trump et dans sa politique étrangère. La plupart des gens interrogés pointent du doigt son arrogance, son intolétrance, son imprévisibilité et son narcissisme. Ils le voient comme un homme qui se soucie peu ou pas du peuple et des gens ordinaires.

Outre sa volonté de remettre en cause l'accord sur le nucléaire iranien, l'étude revèle que de nombreux points de sa politique internationale, tels que, par exemple, le retrait de l'accord de Paris sur le climat, n'ont pas l'approbation des sondés. Néanmoins, la nature des pays inclus dans cette étude (Israël, Liban et Jordanie) permet de reltiviser également la réponse sur l'Iran.

Pour la première fois, la majorité des Canadiens, soutien inconditionnel des États-Unis, considèrent leur voisin comme un danger pour le monde. Seulement 43% d'entre eux ont gardé une image positive de l'Amérique. Là où Donald Trump rencontre le plus d'hostilité, c'est auprès des Latino-américains et des Européens où il est respectivement crédité de 14 et 18% d'opinion favorable. En queue de peleton de ces pays se trouvent le Mexique voisin –que Trump ne cesse d'attaquer depuis son arrivée au pouvoir– et l'Espagne. Le président américain y recueille 5 et 7% de crédit. 

«L'Amérique d'abord»

 

Les seuls pays où le locataire de la Maison-Blanche reste populaire sont naturellement la Russie et Israël. Il y recueille 53 et 56% d'avis favorable. En Russie, sa proximité présumée avec le Kremlin et son admiration déclarée pour Vladimir Poutine y sont pour beaucoup. Tandis que son intention de déplacer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem et son soutien indéfectible au sionnisme renforcent son image auprès d'Israël dont les relations étaient tendues avec Washington sous la présidence Obama.

À sa décharge, ses partisans soutiendront qu'avec sa politique isolationniste «l'Amérique d'abord», le milliardaire américain n'a jamais eu l'intention d'être populaire aux yeux du monde. D'autant que plus d'un tiers des Américains ont actuellement une opinion favorable de leur président.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte