Tech & internet

La carte Snapchat est un outil formidable... et effrayant

Temps de lecture : 2 min

En proposant d'explorer des snaps du monde entier et de se géolocaliser, le réseau social américain a ouvert un passage vers l'Enfer et le Paradis en même temps.

/
Imave via YouTube

Depuis quelques jours, Snapchat vous propose d'explorer le monde et d'interagir avec lui. Avec le rachat de la start-up française Zenly, le réseau social de l'éphémère est en mesure de proposer une carte mondiale où l'utilisateur peut se géolocaliser, voir où sont ses amis, mais aussi explorer les stories publiques des internautes du monde entier.


À première vue, c'est un outil parfait et fascinant, comme l'explique très bien le site Select/all qui a qualifié la fonctionnalité de «meilleure façon de perdre son temps sur les réseaux sociaux». En repérant les zones colorisées sous forme de heat map, vous pouvez visionner les snaps de n'importe quel endroit du monde (Corée du Nord exceptée, bien sûr). La journaliste de Select/All a donc exploré la carte et sélectionné des lieux incontournables.

En Islande, en plus des snaps de personnes vivant sur place, elle a pu assister à l'accouchement d'une jument, une expérience à la fois «traumatique et très naturelle». Elle a aussi visité Alcatraz en Californie, observé un élan s'incruster dans un quartier d'Anchorage et a suivi le pèlerinage à la Mecque. «Pendant que vous êtes dans la péninsule arabique, il y a pleins d'autres villes proposant des vidéos qui vous prouveront que les snaps pris au volant ou les hand spinners sont aussi nuls à Djeddah et Dubaï qu'à New York et à Los Angeles.»

Règlages flous

Mais bien sûr, une fonctionnalité reposant sur la géolocalisation ne se fait jamais sans revers de la médaille. The Verge nous explique ainsi que Snap Map pose un vrai problème de respect de la vie privée. D'abord, parce que les explications données par Snapchat sur les différents réglages, qui permettent de décider qui peut voir notre localisation, sont assez flous. Plusieurs personnes ne savent même pas qu'elles sont géolocalisées dès qu'elles ouvrent l'application.

«Parce que Snap Map montre exactement où vous vous trouvez à chaque fois que vous ouvrez l'application, il y a un nombre important de scénarios qui pourrait survenir sans même qu'un utilisateur publie des snaps de façon publique.»

Il suffit qu'un ami vous envoie un snap, que vous regardiez les stories de vos abonnements ou même que vous preniez une photo avec Snapchat sans intention de la poster. Il est donc très important de savoir ce qui se cache derrière cette carte, certes amusante, lorsqu'on accepte d'être géolocalisé. Surtout quand on sait que Snap Map pourrait vite devenir un outil de stalking terriblement efficace.

Slate.fr

Newsletters

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Pour la version française, en revanche, ce n'est pas aussi restrictif.

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Ce n'est pas un hasard si un simple test de personnalité sur Facebook a permis à Cambridge Analytica de récolter les données de millions d'utilisateurs.

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Si vous ne faites pas attention à ce que vous acceptez, il est possible de faire marche arrière.

Newsletters