Tech & internet

Google va arrêter d'analyser vos e-mails pour vous cibler avec de la pub

Temps de lecture : 2 min

L'entreprise américaine ne va cependant pas arrêter de «lire» vos e-mails pour autant.

Le logo de Google. LOIC VENANCE / AFP
Le logo de Google. LOIC VENANCE / AFP

Google va arrêter d'analyser vos e-mails à des fins publicitaires. Le géant américain du web l'a annoncé ce vendredi 23 juin, dans un post de blog. Si vous n'étiez pas encore au courant, explique The Verge, cette pratique, «que Google effectue depuis quasiment le début de Gmail, permet à l'entreprise d'analyser le contenu des e-mails et de l'utiliser pour fournir des pubs personnalisées à l'intérieur de Gmail lui-même».

Forcément, cela n'était pas très apprécié par tous, rappelle le Financial Times, mais «Google a longtemps rejeté ces inquiétudes par rapport à la lecture des e-mails, et a refusé d'estimer qu'elles étaient légitimes. Le co-fondateur de Google, Sergey Brin, par exemple, les a qualifiées d'"irrationnelles", peu après le lancement de Gmail, et expliquait que le procédé était similaire à ce que font les logiciels anti-virus qui lisent les messages à la recherche de malwares».

Il est cependant probable que vous continuiez à voir des pubs dans Gmail, rappelle de son côté CNN. Mais désormais, «elles seront personnalisées à partir d'informations recueillies via d'autres sources. Par exemple, Google collecte des données sur vous à partir des vidéos que vous regardez sur YouTube, ou des recherches que vous faites». Business Insider indique néanmoins que vous pouvez choisir de refuser ces pubs personnalisées (mais pas collecte de données de Google), en désactivant cette option de vos réglages Google.

Par ailleurs, cela ne veut pas dire que Google va arrêter de «lire» vos e-mails, note justement Variety, qui rappelle que l'entreprise américaine utilise cette «lecture» pour toutes sortes de choses:

«L'application Google sur votre téléphone, par exemple, sait quand votre prochain vol va partir, et s'il est en retard ou non, selon des e-mails que vous recevez de compagnies aériennes et de sites de réservation de voyages. De même, Google Calendar a commencé à automatiquement ajouter des réservations au restaurant et des évènements similaires à votre calendrier en fonction des e-mails que vous recevez. Google scanne également vos e-mails depuis un moment à la recherche de liens vers des sites potentiellement frauduleux, et pour filtrer les spams.»

Depuis quelques temps, Google propose à certains de ses utilisateurs des réponses rapides et automatiques à des e-mails, en fonction de ce que lit l'intelligence artificielle développée par l'entreprise américaine. Alors non, Google ne va pas arrêter de lire vos e-mails, il va simplement arrêter d'en profiter pour vous fournir de la pub ciblée en retour. Et le grand gagnant dans cette histoire, c'est aussi Google, conclut Variety.

«Les consommateurs vont devoir décider s'ils veulent échanger leur vie privée contre des aspects pratiques et donner accès à Google à leurs données pour alimenter ce genre de fonctionnalités —et supprimer de l'équation quelque chose comme les pubs personnalisées pourrait bien aider Google à obtenir plus d'assentiment de la part des consommateurs.»

Slate.fr

Newsletters

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

Des chercheurs ont analysé l'activité de comptes Twitter associés au Kremlin.

Ados sur Instagram: enfin de la laideur dans ce monde filtré

Ados sur Instagram: enfin de la laideur dans ce monde filtré

Sur le réseau, la jeunesse plébiscite désormais les photos brutes, sans retouche et sans filtre –voire travaillées pour paraître plus moches qu'au naturel.

Au Japon, une application pour dénoncer les frotteurs du métro cartonne

Au Japon, une application pour dénoncer les frotteurs du métro cartonne

Téléchargée plus de 200.000 fois, Digi Police devrait permettre de lutter contre le harcèlement sexuel dans les transports en commun.

Newsletters