Boire & manger

La Corée du Sud veut faire du kimchi un aliment cool

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 23.06.2017 à 15 h 11

Repéré sur The Washington Post

Ce chou ou radis épicé est-il le futur kombucha?

Ilya S. Savenok / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Ilya S. Savenok / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après la K-Pop, la variété sud-coréenne, le pays exporte une autre spécialité qui rencontre de plus en plus de succès au-delà de ses frontières: le kimchi. Comme l'explique le Washington Post, le kimchi est un accompagnement traditionnel composé de choux ou de radis salés auxquels on ajoute de l’ail et du gingembre avant fermentation. Il favorise la digestion et aide à détoxifier le système digestif.

En tant que «superfood», le kimchi pourrait se faire un nom dans la liste des aliments et boissons fermentés à la mode en Occident, à commencer par le kombucha, une boisson sucrée obtenue par la culture de bactéries, ou encore le kéfir, obtenu par fermentation du lait. D’autant que la nourriture sud-coréenne bénéficie d’une image cool auprès des consommateurs américains, «avec la viande bulgogi [barbecue coréen] dans les tacos fusion et les bars hipsters qui préparent des cocktails avec du soju, l’équivalent coréen de la vodka», souligne le Washington Post, sans oublier le bibimbap.

Mais il reste un obstacle, de taille, sur le chemin de la mondialisation du kimchi: celui-ci sent fort et mauvais. Les chercheurs tentent donc de conserver ses qualités probiotiques tout en isolant les parties qui provoquent ces odeurs. La «gastrodiplomatie» dans laquelle le pays s'est engagé, poursuit le Washington Post, se heurte également aux cycles d'intégration des nouveautés exotiques. Un effort qui ne paye que sur le long terme, puisqu'il faudrait une trentaine d’années pour qu’un aliment ou un plat d’une culture étrangère traverse les frontières et s’implante dans d’autres pays. La Corée du Sud veut aller bien plus vite.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte