Monde

Pour de meilleurs transports en commun, il faut regarder vers Séoul

Temps de lecture : 2 min

C'est l'un des meilleurs systèmes de métro du monde. Et on comprend pourquoi.

La capitale sud-coréenne, Séoul, est l'une des villes avec le système de métro le plus bondé au monde, juste derrière Moscou et Tokyo. Une densité certes contraignante, mais dont elle est parvenue à s'affranchir avec brio. À plusieurs reprises, son réseau de métro a d'ailleurs été reconnu et classé comme l'un des meilleurs au monde. Pour Mic, ce dernier est un modèle dont les villes du monde entier devraient s'inspirer.

Pour se faire une idée de ce que les usagers du métro de Séoul vivent chaque jour, la journaliste Kelly Kasulis décrit le décor: des petites épiceries, des stands de nourriture à emporter, des magasins de matériel électronique, des kiosque à bijoux, des tailleurs, voire même des coiffeurs.

«Même le plus fatigué des usagers peut profiter de son petit fix sur la route du travail: en insérant une pièce (50 centimes) dans une fente, vous pouvez observer un café chaud couler directement dans une tasse en papier», écrit-elle.

Pratique et rapide

À Séoul, puisque les transports en commun occupent une place importante dans le quotidien des habitants de la ville, tout est organisé de manière méticuleuse: les toilettes publiques vendent des tampons hygiéniques et des lingettes pour bébés; les wagons disposent du wi-fi, de la climatisation; les automates et distributeurs de tickets sont accessibles dans de nombreuses langues différentes...

C'est l'avantage d'une «transit-oriented city», explique Chang Yi, un expert en transports en commun et chercheur au Séoul Institute.

«La plupart des gens vivent à 500 mètres de la station de métro. Entre le métro et leur maison, ils doivent compter dix minutes. Beaucoup de gens doivent faire des courses, mais ils ne veulent pas rentrer chez eux, puis ressortir pour acheter une brique de lait. Ce n'est pas pratique du tout.»

Slate.fr

Newsletters

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

Jyoti et Neha se sont habillées en hommes pendant des années pour aider leur père malade.

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Les enjeux sont de taille pour que des hommes, avec ou sans leur accord formel, soient montrés dans un état physique que tout individu souhaiterait voir réservé au domaine du privé et de l’intime.

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

Les parents d'élèves et le personnel doivent s'engager à ne pas «participer, soutenir ou cautionner l'immoralité sexuelle, l'activité homosexuelle ou l'activité bisexuelle».

Newsletters