Boire & mangerMonde

Un homard de 132 ans relâché dans l'océan après vingt ans dans l'aquarium d'un restaurant

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 20.06.2017 à 16 h 49

Repéré sur Atlas Obscura, The New York Post

«Libéré, délivré. C'est décidé, je m'en vais!»

Lobster | Tatiana Vdb via Flickr CC License by

Lobster | Tatiana Vdb via Flickr CC License by

Louie est un homard, il a 132 ans et il a passé les vingt dernières de sa vie dans l'aquarium d'un restaurant. Au plus grand bonheur de son restaurateur, il ne finira pas dans une casserole. Atlas Obscura raconte que le jeune Louie vient de recevoir une grâce officielle dans la ville d'Hempstead (près de New York), et qu'il a ensuite pu être relâché dans l'océan Atlantique.

 

Dans le New York Post, on apprend qu'une semaine avant, un client du restaurant a offert 1.000 dollars à son propriétaire, Butch Yamali, pour ramener le homard d'une dizaine de kilos chez lui à l'occasion de la fête des pères et le servir au cours du repas.

«Il a essayé de négocier. Ç'aurait été un sacré festin. Mais je ne voulais pas le vendre. C'est comme un animal de compagnie maintenant. Je ne pouvais pas le vendre.»

Dans les heures qui ont suivi, Butch Yamali a accordé une amnistie au crustacé et invité plusieurs responsables locaux à la cérémonie. Le superviseur de la ville, Anthony Santino, a d'ailleurs lui aussi décrété une grâce pour l'animal.


 

«Louie a peut-être fait face à un peu de beurre et à l'assiette d'un amateur de fruits de mer, mais aujourd'hui, nous sommes réunis pour rendre à Louie, une vie meilleure, une vie plus humide.»

«Il ira bien»

 

Après ces mots, Louie a été embarqué dans un hors-bord et relâché en pleine mer. Si certains s'inquiètent du sort qui risque de lui être réservé après une vingtaine d'années de captivité, le directeur de l'institut pour les homards du Maine a tenu à rassurer tout le monde.

«Il ira bien. Il n'y a pas beaucoup de prédateurs qui veulent manger un gros homard comme ça. Avec un peu de chance, il trouvera une partenaire et vivra heureux jusqu'à la fin des temps.»

Atlas Obscura précise que ce n'est pas la première fois qu'un vieux homard fini par retrouver la liberté.

«L'année dernière déjà, le même restaurant avait accordé une grâce similaire à un homard de 130 ans du nom de Larry. Peut-être que les anciens prisonniers pourront se retrouver dans l'océan, maintenant qu'ils sont libres.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte