Culture

Netflix veut que vous arrêtiez de demander le renouvellement de vos séries préférées

Temps de lecture : 2 min

Après l'annulation de «Sense8» et la mobilisation de ses fans, Netflix a décidé de clore le sujet une fois pour toutes. Désolé, mais on dirait que les pétitions et les messages n'y feront rien.

Sans raisons particulières, et de manière brutale pour les fans, Netflix annulait il y a quelque jours de cela la série Sense8 après deux saisons. Une surprise que les amateurs du programme ont eu du mal à digérer. Surtout que le dernier épisode se terminait sur un cliffhanger qui restera sans réponse. En guise de protestation, ces derniers ont entrepris le lancement d'une pétition pour exiger que Netflix revienne sur sa position. En vain.

Presque deux semaines plus tard, Netflix a justifié une première fois sa décision, le 12 juin. «Le public était très passionné, mais il n'était pas assez large pour rentabiliser économiquement une production aussi grosse, même pour notre plateforme», expliquait Ted Sarandos, l'un des représentants de Netflix. Il faudra le croire sur parole, le service ne communiquant aucun chiffre d'audience de ses programmes.

Dans un autre communiqué, publié cette fois sur la page Facebook de la série Sense8, Netflix s'est voulu encore plus explicite: s'il vous plaît, arrêtez d'insister et de demander le retour de la série, ça ne sert à rien.

«À notre famille Sense8...

Nous avons vu vos pétitions.

Nous avons vu vos messages.

Nous savons que vous voulez #RenewSense8 [le "renouvellement de Sense8"] et nous aurions aimé #BringBackSense8 ["faire revenir Sense8"] pour vous.

La raison pour laquelle nous avons mis si longtemps à revenir vers vous, c'est parce que nous avons longuement et fortement réfléchi, chez Netflix, à essayer de faire en sorte que cela marche, mais malheureusement nous n'y arrivons pas.»

Par le passé, pourtant, les mobilisations de fans ont déjà fonctionné. On se souvient, par exemple, des manifestations de téléspectateurs déguisés en «Guilty Remnant» réclamant une troisième saison pour The Leftovers devant les locaux new-yorkais de HBO, la chaîne qui produit la série. Une mobilisation qui avait payé. Tout comme celle des fans de la série Timeless, qui a finalement été reconduite en mai dernier.

Et ce n'est d'ailleurs pas nouveau. En 1968, Star Trek avait évité de peu l'annulation après que des étudiants de Caltech, une université américaine de technologie, ne viennent manifester devant les locaux de NBC à Burbank... avec des torches. «Mais Netflix n'est pas NBC, et Netflix veut être très clair sur ce point: arrêtez de demander à l'entreprise de ramener Sense8. Cela ne ramènera pas Sense8», écrit Slate.com.

Slate.fr

Newsletters

Sur les pavés, les pages

Sur les pavés, les pages

Quand vous payez un livre vingt coquillettes, l’auteur ou l'autrice touche deux coquillettes. Enfin, ça, c’est dans le meilleur des cas.

«The Terror», la série fantastique sur une expédition perdue dans l’Arctique

«The Terror», la série fantastique sur une expédition perdue dans l’Arctique

En 1845, deux navires britanniques disparaissaient dans les glaces de l’Arctique. Le mystère entourant l'expédition a inspiré Dan Simmons, dont le roman «The Terror» a été adapté en série.

Clip au Louvre: Beyoncé et Jay-Z imposent leur propre culture dans un des temples mondiaux de l’art

Clip au Louvre: Beyoncé et Jay-Z imposent leur propre culture dans un des temples mondiaux de l’art

Le clip laisse penser que le R&B pourrait être de l’art au même titre qu’une toile du XVIe siècle.

Newsletters