Science & santé

Les personnes en relation libre sont-elles moins satisfaites sur le plan sexuel?

Repéré par Mathilde Dumazet, mis à jour le 09.06.2017 à 16 h 43

Repéré sur Quartz

Un sondage réalisé par un institut allemand sur six pays européens tend à le faire croire, mais en réalité, «c’est compliqué».

Fidelity | Robert Moran via Flickr CC License by

Fidelity | Robert Moran via Flickr CC License by

Après avoir posé la question peut-on être heureux en relation libre, il est temps de se demander si ce type de relation est efficace pour avoir une vie sexuelle épanouie. Sur les 11.000 personnes interrogées par Dalia, un institut de sondage basé à Berlin, 3% d’entre elles affirment être dans une relation libre. Et il se trouve que ces 3% sont moins épanouis sexuellement (71% affirment être «sexuellement satisfaits») que les couples monogames (82%).

C’est toujours plus que les célibataires «par choix» (48%) et les célibataires «en recherche» (40%). Un deuxième sondage révèle qu’en France, seulement 1% des personnes interrogées sont en relation libre. Derrière la Pologne (4%), l’Allemagne (3%), le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie (2%).

Sujet à clichés

Un article de Cassie Werber pour Quartz souligne que «les différents pays n’ont pas assez fourni de données pour que les résultats soient significatifs», et la journaliste n’a pas tort. De manière générale, le sujet a été très peu étudié, que ce soit dans les sondages ou dans la recherche scientifique. Même aux États-Unis et au Canada où les chercheurs dans ces domaines sont plus nombreux, la satisfaction sexuelle est très souvent abordée dans le cadre du couple et presque jamais dans celui d’autres formes de relations.

Dans l’explication de ses résultats, l’institut de sondage Dalia utilise une phrase assez révélatrice de la méconnaissance du sujet par le grand public: «contrairement aux croyances populaires, les gens qui entretiennent des relations polyamoureuses sont moins satisfaits sexuellement». Le cliché de la relation libre comme solution pour s’épanouir sexuellement avec plein de partenaires différent-e-s ne serait donc pas compatible avec le résultat du sondage. En bref, pourquoi se mettrait-on en relation libre si ce n’est pour obtenir plus de satisfaction sexuelle?

Le graal de la satisfaction sexuelle

L’article que Quartz consacre à l’étude a le mérite de préciser qu’on peut «choisir d’avoir une relation libre pour des raisons qui dépassent le sexe» (stimulation intellectuelle, développement de la confiance au sein d’un couple... entre autres) mais appuie tout de même la corrélation entre statut relationnel et satisfaction sexuelle.

Pourtant, pas besoin de recherche scientifique pour arriver à une première conclusion qui enlève aux résultats de Dalia leur dimension paradoxale: au fil d’une relation, on approfondit sa connaissance de l’autre, on en vient donc (ou pas) à être plus satisfait sur le plan sexuel, tandis que le choix d’une relation libre avec de multiples partenaires augmente (ou pas) les chances de tomber sur un «mauvais coup».

Sans verser dans l’analyse de comptoir, un groupe de chercheurs suisses s’est sérieusement penché sur la question. Leurs résultats ont été publiés dans la revue médicale suisse. En associant les départements de sociologie, de psychologie et de médecine, ils ont pu étudier un groupe de 600 personnes et sont arrivés à la conclusion que les personnes en relation libre «n’ont pas un niveau de satisfaction sexuelle plus élevé que les autres»… pour la simple raison que la «satisfaction sexuelle est uniquement liée à des attitudes communicatives» entre les partenaires sexuels.

En revanche, ils ont pu constater que le désir sexuel «est positivement lié à des attitudes récréatives en matière de sexualité et affaibli par des attitudes institutionnelles». En bref, votre statut relationnel n’est qu’un facteur de votre satisfaction sexuelle, parmi (heureusement) une multitude d’autres composantes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte