Monde

L'excuse du chien qui mange les devoirs n'est pas qu'une légende urbaine

Temps de lecture : 2 min

L'excuse du chien qui aurait dévoré votre copie ou votre cahier pour ne pas rendre un devoir à temps a de beaux jours devant elle.

«Désolé, mais je ne peux pas rendre mon devoir à la maison car mon chien l'a mangé...» Voilà une excuse que les instituteurs et professeurs connaissent par cœur et que vous avez vous-même déjà utilisé lorsque vous étiez encore à l'école. Généralement, personne n'y croit. Selon l'indulgence de l'enseignant, vous bénéficierez alors d'un délai supplémentaire pour le rendre, ou bien vous récolterez un zéro pointé en retour.

Désormais, les enseignants devront se montrer plus prudents. Un accident impliquant un animal de compagnie est si vite arrivé. C'est en tout la mésaventure vécue par une étudiante américaine avec un devoir de physique à réaliser à la maison. Dans le cadre d'un «egg drop experiment», un exercice lors duquel il est demandé à un élève de confectionner un habitacle abritant un œuf et qui l'empêchera de se casser à la réception, tout ne s'est pas passé comme prévu.

La scène a même été filmée:

L'objet est lancé, avec l'œuf enfermé dans une petite cage. À la réception, l'œuf s'en échappe, roule, mais ne cède pas pour autant. L'expérience est réussie.

Du moins, durant quelques secondes seulement. Car personne n'avait vraiment anticipé le comportement de Dutch, le chien familial regardant la scène de très près et avec attention, qui, à peine l'œuf à terre, se précipite dessus pour le dévorer, avant de se rendre compte de son erreur et de regretter son geste –oui, ça reste un œuf cru.

Slate.fr

Newsletters

Les conservateurs américains renoncent à lutter contre le porno

Les conservateurs américains renoncent à lutter contre le porno

Pas parce qu’ils ont changé d’avis, mais parce que tout le monde en regarde.

Ce compte Facebook parodique est pris au sérieux par des millions de fans de Trump

Ce compte Facebook parodique est pris au sérieux par des millions de fans de Trump

«Plus on est extrême, plus les gens nous croient», explique Christopher Blair, qui a créé un compte parodique très populaire chez les pro-Trump.

Le projet fou et pas très rassurant d'un Titanic II

Le projet fou et pas très rassurant d'un Titanic II

On espère que le deuxième épisode finira mieux que le premier.

Newsletters