Culture

VIDÉOS. Ce que portent les jeunes dans le XIXe arrondissement de Paris

Temps de lecture : 2 min

Dans notre nouvelle série vidéo «Cadavre Exquis», plusieurs jeunes parisiens nous parlent de leur rapport à la mode, aux tendances et aux codes vestimentaires de leur génération. Premier volet au lycée Henri-Bergson (XIXe).

Accédez directement aux épisodes ici. Et la suite de la série au lycée Janson-de-Sailly, dans le XVIe arrondissement de Paris, ici.

Ils sont jeunes, ils approchent dangereusement de l'âge adulte et vivent à Paris ou dans sa proche-banlieue. Chaque matin, avant de partir à l'école, ils réfléchissent à la manière dont ils vont s'habiller, se chausser, se coiffer, s'apprêter ou se maquiller.

Ils sont jeunes et, comme pour chaque génération, ils portent un regard bien spécifique sur la mode, les tendances et les codes vestimentaires à adopter ou, à l'inverse, à absolument éviter. Afin d'interroger et documenter le rapport de ces jeunes à la consommation et, plus particulièrement, à la mode, nous sommes partis, avec une caméra, arpenter quelques lycées de Paris ou de sa proche-banlieue.

Pour la première étape de cette série, Cadavre Exquis, direction le lycée Henri-Bergson, dans le XIXe arrondissement de Paris, dans le nord de la capitale, où nous avons rencontré Shannon, Yéléna, Boubacar, Zachary et Ugo.

Épisode 1 | «Les pieds»

Épisode 2 | «Les bustes»

Épisode 3 | «Les têtes»

Pour retrouver les autres épisodes de la série et toutes nos autres vidéos, abonnez-vous YouTube ou rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletters

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

Nous avons rencontré Olivier Assayas, le réalisateur de la dernière série en date à être présentée au Festival de Cannes.

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Le film de Claire Denis et celui d'Albert Serra inventent chacun un univers torride et troublant, aux franges du thriller politique, de l'espionnage et du fantastique, qui donnent de manière chaque fois singulière son véritable sens à l'idée de cinéma queer.

Comment filmer les féminicides?

Comment filmer les féminicides?

Entre «La Nuit du 12», «Les Nuits de Mashhad» et «Riposte féministe», tous trois présentés au Festival de Cannes, plusieurs visions et représentations de la violence sexiste s'opposent.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio