Culture

VIDÉOS. Ce que portent les jeunes dans le XIXe arrondissement de Paris

Temps de lecture : 2 min

Dans notre nouvelle série vidéo «Cadavre Exquis», plusieurs jeunes parisiens nous parlent de leur rapport à la mode, aux tendances et aux codes vestimentaires de leur génération. Premier volet au lycée Henri-Bergson (XIXe).

Accédez directement aux épisodes ici. Et la suite de la série au lycée Janson-de-Sailly, dans le XVIe arrondissement de Paris, ici.

Ils sont jeunes, ils approchent dangereusement de l'âge adulte et vivent à Paris ou dans sa proche-banlieue. Chaque matin, avant de partir à l'école, ils réfléchissent à la manière dont ils vont s'habiller, se chausser, se coiffer, s'apprêter ou se maquiller.

Ils sont jeunes et, comme pour chaque génération, ils portent un regard bien spécifique sur la mode, les tendances et les codes vestimentaires à adopter ou, à l'inverse, à absolument éviter. Afin d'interroger et documenter le rapport de ces jeunes à la consommation et, plus particulièrement, à la mode, nous sommes partis, avec une caméra, arpenter quelques lycées de Paris ou de sa proche-banlieue.

Pour la première étape de cette série, Cadavre Exquis, direction le lycée Henri-Bergson, dans le XIXe arrondissement de Paris, dans le nord de la capitale, où nous avons rencontré Shannon, Yéléna, Boubacar, Zachary et Ugo.

Épisode 1 | «Les pieds»

Épisode 2 | «Les bustes»

Épisode 3 | «Les têtes»

Pour retrouver les autres épisodes de la série et toutes nos autres vidéos, abonnez-vous YouTube ou rendez-vous sur notre page Facebook.

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Alexandre Mognol Journaliste

Newsletters

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

La rencontre organisée par le président rappelle les entretiens entre Diderot et Catherine de Russie où le penseur ne servait que de caution à une souveraine déterminée à n'en faire qu'à sa tête.

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

La firme produit notamment l'OxyContin, un anti-douleur surpuissant qui tuerait plus de cent personnes par jour aux États-Unis.

Vingt ans après, les films de 1999 impressionnent toujours

Vingt ans après, les films de 1999 impressionnent toujours

«Matrix», «Fight Club», «Eyes Wide Shut» et «Sixième Sens» ont 20 ans. Fleurons d’une exceptionnelle année, ces films américains exprimaient brillamment les angoisses de la fin de siècle.

Newsletters