Sciences

Le meilleur moyen d'admirer la beauté de Jupiter, c'est de regarder cette vidéo

Temps de lecture : 2 min

Préparez-vous à en prendre plein les yeux.

Régulièrement, la sonde Juno nous donne des nouvelles de Jupiter, en nous envoyant des images toujours plus folles. Mais, comme l'explique justement Wired, si des photos nous donnent un début d'idée de la grandeur de la plus grande des planètes de notre système solaire, «on ne peut pas apprécier cette échelle renversante sans un peu de perspective».

Alors pour mieux se rendre compte de tout cela, deux hommes, Gerald Eichstädt et Seán Doran, ont réalisé une splendide vidéo à partir d'images prises par la sonde Juno. Le premier, un mathématicien qui vit à Stuttgart s'est mis dessus dès la publication des images par la Nasa. 60 heures plus tard, et grâce à 36 images et un programme qu'il a lui-même écrit pour «déterminer à la milliseconde près, la localisation exacte de la sonde sur chaque image, et place ensuite l'image sur un modèle sphérique de la planète», il publie sa version sur le site unmannedspaceflight.com, un forum pour les fous de l'espace.

«“Ça m'a coupé le souffle”, raconte Seán Doran, un animateur et réalisateur londonien qui a tellement aimé la vidéo qu'il a passé douze heures à la fluidifier et a amélioré chacun de 2.400 images de la vidéo, avant d'y ajouter une bande-son un peu inquiétante [celle de la bande originale de 2001, l'Odyssée de l'Espace]

Le résultat, c'est cette superbe vidéo de trois minutes (dont vous pouvez couper le son, si vous préférez). Son seul inconvénient, c'est qu'elle risque de vous donner un peu plus envie de fouiller parmi toutes les photos folles prises par Juno au cours d'un périple qui devrait s'achever très bientôt.

Newsletters

Faire l'amour plus souvent pourrait retarder la ménopause

Faire l'amour plus souvent pourrait retarder la ménopause

Et ça marche aussi avec la masturbation.

Le changement climatique précipite la chute de l'industrie du ski

Le changement climatique précipite la chute de l'industrie du ski

Même si ce sont surtout les petites structures qui sont touchées par la raréfaction de la neige, le nombre de stations en activité diminue et les jeunes skient moins que dans les années 1990.

Le climatoscepticisme progresse aux États-Unis

Le climatoscepticisme progresse aux États-Unis

Décryptage du socle politique et historique du déni climatique outre-Atlantique, dont Trump est le digne héritier.

Newsletters