Monde

Six morts dans un attentat à Londres

Temps de lecture : 2 min

Dans le centre de Londres le 3 juin 2017.
DANIEL SORABJI / AFP
Dans le centre de Londres le 3 juin 2017. DANIEL SORABJI / AFP

Six personnes ont été tuées dans une attaque terroriste à Londres, en Angleterre, moins de deux semaines après l'attentat de Manchester lors d'un concert, qui avait fait 22 morts. Celui de Londres s'est produit dans les quartiers touristiques de London Bridge et Borough Market et compte aussi au moins 30 blessés.

Trois hommes ont mené l'attaque peu après 22H: à bord d'une camionnette, ils ont renversé plusieurs passants, six selon des témoins. Ils ont ensuite abandonné leur véhicule près d'un marché couvert (Borough Market) et poignardé des passants, avant d'être abattu par la police, qui estime avoir tué tous les responsables directs de l'attentat.

Ce nouvel attentat survient à 4 jours d'élections législatives en Angleterre, que Theresa May avait convoquées, en avril, de manière anticipée, pour renforcer sa position dans les négociations du brexit avec l’Union européenne. La campagne avait été interrompue brièvement après l'attentat de Manchester, d'un commun accord entre la Première ministre conservatrice et de son rival travailliste Jeremy Corbyn.

Slate.fr

Newsletters

En Croatie, des manifestations dénoncent la libération de cinq hommes suspectés de viol

En Croatie, des manifestations dénoncent la libération de cinq hommes suspectés de viol

Des marches de contestation sont prévues ce samedi dans plusieurs villes croates.

La Chine a interdit l'exportation de vêtements noirs vers Hong Kong

La Chine a interdit l'exportation de vêtements noirs vers Hong Kong

De nombreux manifestants de l'ancienne colonie britannique arborent cette couleur pour protester contre le régime de Pékin.

Un employé licencié pour avoir répété l'insulte raciste dont il faisait l'objet

Un employé licencié pour avoir répété l'insulte raciste dont il faisait l'objet

Un lycéen américain a traité un agent de sécurité de «nègre», et ce dernier lui a rétorqué de ne pas l'appeler ainsi. Il a été licencié pour avoir utilisé ce mot interdit par le lycée.

Newsletters