Santé / Égalités

Nouvelle tendance: des nids de guêpes broyés pour raffermir le vagin (c'est non)

Temps de lecture : 2 min

Une gynécologue canadienne met en garde contre l'utilisation d'une pâte vaginale à base de larve de guêpe.

Galles de chêne | JOSH NEUBRAND via Flickr CC License by
Galles de chêne | JOSH NEUBRAND via Flickr CC License by

Fin 2016, l'actrice Gwyneth Paltrow a lancé la mode des œufs de jade pour muscler le vagin, vendus sur son site Goop, et rapidement écoulés, malgré les avertissements des médecins. Parmi les autres modes récentes de tonification vaginale, il y a aussi eu la vogue des tampons aux herbes, également critiqués par les experts.

Le nouveau truc naturel que certaines femmes utilisent pour raffermir leur vagin est également étrange: il s'agit de galles de chêne, soit des excroissances qui se forment sur le bois lorsqu'une guêpe pond des œufs dans un bourgeon. Ces larves de guêpes peuvent être transformées en pâte. En ligne, plusieurs boutiques, dont Etsy, vendent ces boules, et expliquent qu'une fois broyées, elles peuvent être appliquées sur le vagin afin de le raffermir et de lutter contre les mauvaises odeurs, rapporte The Independent.

De vrais risques sanitaires

Sur son blog, la gynécologue Jen Gunter s'insurge contre ces remèdes «traditionnels» qui encouragent les femmes à «assécher» et «resserrer» leur vagin.

«Assécher les muqueuses vaginales augmente le risque d'éraflures pendant les relations sexuelles (pas bien) et détruit la couche muqueuse protective (pas bien). Cela peut aussi être néfaste pour les bonnes bactéries. En plus d'augmenter la douleur pendant les rapports sexuels, cela peut augmenter les risques de transmission du VIH.»

Une des boutiques en ligne qui vend le produit (et l'a retiré suite à l'article de Gunter) expliquait que les galles de chêne étaient utilisées en Indonésie et Malaisie par les femmes après l'accouchement pour raffermir le vagin, et que l'application du produit pouvait pîquer. Le site parlait aussi de la possibilité de faire bouillir les galles et de boire le liquide pour améliorer la santé des femmes.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Retrait des États-Unis d'Afghanistan, regain de tensions en Ukraine et évolution de la pandémie... La semaine du 10 au 16 avril 2021 en images.

Au Brésil, les femmes sont incitées à retarder leur grossesse à cause du Covid-19

Au Brésil, les femmes sont incitées à retarder leur grossesse à cause du Covid-19

Le variant P1, devenu majoritaire dans plusieurs régions du Brésil, a un taux de transmission bien plus élevé que la souche classique du coronavirus.

L'arrivée des beaux jours ne suffira pas à ralentir l'épidémie de Covid-19

L'arrivée des beaux jours ne suffira pas à ralentir l'épidémie de Covid-19

En regard des mesures de santé publique prises pour contrôler la propagation du virus, l'effet de la météo est très probablement négligeable.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters