Monde

Bientôt, vous verrez des gratte-ciels fabriqués en bois

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 31.05.2017 à 15 h 38

Repéré sur WIRED

Une bonne nouvelle pour la planète.

Bois | axelle b via Public Domain Pictures CC License by

Bois | axelle b via Public Domain Pictures CC License by

La ville de Chicago est notamment connue pour ses célèbres gratte-ciel métalliques, situés dans le Loop, au Near Noth Side et au Near South Side. Quand on visite la ville, impossible de passer à côté de la Tour Willis, qui a nécessité près de 80.000 tonnes d'acier. Pour le dire simplement: Chicago est une ville de métal et de béton.

Mais cela pourrait bientôt changer. Sur son site, Wired explique que des architectes pourraient tenter d'imposer un peu de bois dans cette forêt d'acier. Ainsi, l'université de Cambridge travaille sur la River Beech Tower, un étrange édifice de 80 étages, fait de verre et bois de hêtre.

«River Beech n'est qu'une des nombreuses et ambitieuses idées qui ont surgi ces dernières années, écrit Wired. Des designers ont proposé un plan pour un gratte-ciel en bois tout aussi grand à Londres, appelé Oakwood Tower. À Stockholm, des plans pour un bâtiment résidentiel de 133 mètres, le plus haut de la ville, sont en train d'être étudiés. Et le cabinet de Zaha Hadid a récemment remporté le contrat pour la construction d'un stade en bois ondulant en Angleterre.»

Propriétés environnementales

 

Rappelons-le, jusqu'à la fin du XIXe siècle aux États-Unis, le bois était la matière privilégiée dans les constructions de bâtiments. Mais après une série de violents incendies dans de nombreuses villes, l'acier et le béton sont venus à la rescousse des architectes. Aujourd'hui, l'innovation technique a permis de rendre certains bois tout aussi intéressants et sûrs que l'acier. Le bois lamellé croisé, sorte de contreplaqué très résistant, permet aux constructeurs d'envisager des bâtiments d'une taille inenvisageable il y un siècle.

«Et ses propriétés environnementales le rendent encore plus attractif: le bois agit comme une boîte fermée pour le dioxyde de carbonne, empêchant l'excès de CO2 de s'exfiltrer dans l'air.»

En attendant que ces projets se concrétisent (un jour peut-être), on peut mentionner le bâtiment en bois le plus haut du monde à l'heure actuelle. Il s'agit du Brock Commons, un dortoir de 18 étages en bois à Vancouver sur le point d'être inauguré. Un bâtiment qui est d'ores et déjà un succès et promet pour les projets cités plus hauts.


«Il y a une histoire du remplacement de matériel que vous pouvez retracer à chaque fois que l'on change le matériel d'un bâtiment important, note Michael Ramage, à la tête du  Center for Natural Material Innovation de Cambridge. On copie le matériel précédent jusqu'à ce qu'on maîtrise le nouveau.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte