France

Julien Dray conduira la liste PS dans l'Essonne

Temps de lecture : 2 min

Le remplaçant de Julien Dray en tête de la liste Carlos Da Silva, premier secrétaire de la fédération de l'Essonne du PS, a déclaré vendredi 18 décembre que celui-ci reprenait la tête de liste aux régionales dans le département de l'Essonne. Prévu depuis la décision du parquet de Paris de ne pas renvoyer le député de l'Essone en correctionnelle, ce changement de candidat devrait être entériné en début de semaine prochaine.

Libération écrit:

Sitôt exempté de renvoi en correctionnelle, sitôt propulsé chef de file départemental pour les élections régionales en Ile-de-France. Le député (PS), Julien Dray, qui s'est vu infliger un simple rappel à la loi dans le cadre de l'enquête sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes a reçu l'assurance de la part de nombreux socialistes de conduire la liste de l'Essonne en mars prochain. Liste dont il avait été écarté par sa fédération, le temps de régler ses démêlés judiciaires.

L'enquête préliminaire impliquant Julien Dray portait sur des mouvements de fonds suspects entre 2006 et 2008 en sa faveur, pour un montant de 351.027 euros, et provenant d'associations dont le député est proche, notamment les Parrains de SOS Racisme et la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl). Dominique Sopo, le président de SOS-Racisme, et cinq autres dirigeants de l'association avaient été placés en garde à vue en juin dans le cadre de l'enquête.

La parquet de Paris a décidé d'un simple rappel à la loi, écrivant dans sont rapport:

Aucun élément objectif de l'enquête, ni aucune déclaration, ne permet d'apporter la preuve, avec suffisamment de certitude, qu'il connaissait l'origine véritable des fonds (...), encore moins qu'il soit intervenu dans la mise en place du système.

Le Monde se penche sur le poids réel que pèse aujourd'hui Julien Dray au sein du PS:

Le temps semble bien loin où "Juju", comme on l'appelle, et sa "bande" mettaient le PS en effervescence. L'ex-chef de file apparaît bien seul. Il a fait le vide autour de lui. Il ne bénéficie plus de ce réseau interne.

[Lire l'article complet sur liberation.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Julien Dray en 2008. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio