Monde

Le policier qui avait tué un noir de 12 ans viré pour CV mensonger

Temps de lecture : 2 min

Trois ans après la mort de Tamir Rice à Cleveland, le policier qui l'a tué a été licencié pour avoir menti sur son passé professionnel.

Une manifestation suite à la décision d'un jury de ne pas inculper le policier qui a tué Tamir Rice, à Cleveland le 29 décembre 2015. ANGELO MERENDINO/AFP.
Une manifestation suite à la décision d'un jury de ne pas inculper le policier qui a tué Tamir Rice, à Cleveland le 29 décembre 2015. ANGELO MERENDINO/AFP.

En novembre 2014, la vidéo du décès de Tamir Rice, le jeune Afro-Américain tué par un policier à Cleveland, avait choqué les États-Unis et le monde. Rice avait 12 ans et un faux pistolet, et l'agent qui l'a tué, Timothy Loehmann, s'était mis à tirer sur lui deux secondes après être sorti de sa voiture.

En décembre 2015, un grand jury avait décidé de ne pas inculper les deux policiers présents sur les lieux, concluant que comme les agents ne savaient pas que l'arme était fausse, ils avaient pu agir en légitime défense.

Loehmann avait donc continué à travailler dans la police, et il ne vient d'être licencié que parce qu'une enquête menée par la ville vient de révéler qu'il avait menti sur ses expériences professionnelles passées.

«Ne sait pas manier son pistolet»

En effet, afin d'être embauché à Cleveland, Loehmann a omis de nombreuses informations sur son poste précédent dans la ville d'Independence, expliquant qu'il avait quitté cet emploi pour raisons personnelles, alors qu'il avait en fait dû démissionner parce que ses supérieurs l'avaient déclaré inapte à être officier et «incapable de fonctionner émotionnellement».

Une lettre du chef de ce commissariat décrit Loehmann comme quelqu'un qui «ne sait pas suivre des instructions simples, ne sait pas clairement communiquer, et qui ne sait pas manier son pistolet».

L'avocat de la famille de Tamir Rice a déclaré que pour l'instant, la ville n'avait pas indiqué si un employé serait sanctionné pour ne pas avoir vérifié l'histoire professionnelle de Loehmann avant son embauche.

Partenaire suspendu

Quant au partenaire de Loehmann, Frank Garmback, il vient d'être suspendu pendant dix jours pour avoir agi en violation des règles du département de police. En effet, il avait conduit la voiture de police très près du suspect, au lieu de rester à une distance raisonnable permettant d'évaluer la situation en sécurité.

Comme l'explique Leon Neyfakh dans Slate.com, le fait d'être si proche n'était pas nécessaire mais a mis les policiers dans une situation potentiellement dangereuse, dans laquelle Loehmann a pu dire qu'il avait agi en légitime défense, croyant que Rice portait une vraie arme.

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters