Tech & internet

Le retour du bon vieux Nokia 3310, fausse bonne idée?

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 29.05.2017 à 13 h 47

Repéré sur Wired UK, 01Net

Le mythique téléphone revient. Enfin presque.

Une personne teste le Nokia 3310, le 27 février 2017, au Mobile World Congress de Barcelone. Josep Lago / AFP

Une personne teste le Nokia 3310, le 27 février 2017, au Mobile World Congress de Barcelone. Josep Lago / AFP

Il est de retour. Dix-sept ans après, le Nokia 3310, le plus iconique des téléphones portables, va être remis sur le marché. Sa résurrection avait déjà fait les gros titres après l'annonce lors du Mobile World Congress, en février dernier. Il faut dire qu'entre sa batterie, et sa résistance aux chocs, le Nokia 3310 garde encore aujourd'hui une petite place dans le cœur de ceux qui sont nés du début des années 1980 au début des années 1990.

Autant dire que la marque a mis le paquet sur la nostalgie, notait justement le Huffington Post. Sauf que celle-ci risque de vous jouer des tours, préviennent plusieurs médias, qui ont testé le téléphone portable. 01Net a ruiné de nombreux espoirs avec une seule phrase:

«En aucun cas, vous ne retrouverez ce bon vieil appareil qui vous accompagnait alors que vous alliez acheter un CD 2 titres des L5.»

Le jeu du serpent, nouvelle version

 

En apparence, déjà, puisque la brique a disparu. Si Wired précise qu'il est joli, léger, que sa batterie tient le coup, et qu'il a désormais un appareil photo (qui reste mauvais, ne vous enflammez pas trop), le site britannique tient à rappeler qu'il s'agit d'un «dumb phone» en opposition à un «smartphone». Donc si vous tenez à votre 4G, votre GPS, ou vos apps préférés, il va falloir l'oublier.

«Vous pouvez appeler, envoyer des messages, vous avez une horloge, une navigation web très limitée, et une nouvelle version du classique Snake, qui vise à maximiser le petit écran couleur. Il y a aussi quelques apps comme un chronomètre/timer et la météo –et l'ajout d'un dictaphone était une surprise agréable, tout comme la radio intégrée.»

À 50 livres (70 euros, en France), le nouveau téléphone de Nokia est loin d'être donné. Wired souligne d'ailleurs que des appareils similaires de Nokia se vendent pour trois à six fois moins cher.

«C'est très cher, et il n'a même pas les meilleures spécifications techniques dans sa catégorie. On pourrait avoir un smartphone Android pour autant d'argent.»

Pour ces «soixante euros de trop», comme l'explique 01Net, ce que vous achetez vraiment, c'est un peu de nostalgie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte