Monde

Les cibles de l'attentat étaient jeunes et c'était des femmes

Bérengère Viennot, mis à jour le 23.05.2017 à 11 h 55

En ciblant une star de la pop américaine dont le public est principalement jeune et féminin, l'attentat de Manchester envoie un message clair.

Autour de la Manchester Arena à Manchester après l'attentat, le 23 mai 2017. Oli SCARFF / AFP

Autour de la Manchester Arena à Manchester après l'attentat, le 23 mai 2017. Oli SCARFF / AFP

Voici que de nouveau en Europe, les spectateurs d’un concert sont les victimes du terrorisme. Après les attentats de Paris en 2015, cette fois c’est la Grande-Bretagne qui se réveille baignant dans le sang. Impossible de penser que les auteurs d’attentat choisissent leur cible au hasard; chaque meurtre de masse est toujours un message. À Paris, après le message de mort adressé à la liberté d’expression avec les assassinats commis à Charlie Hebdo, après le message de haine antisémite à l’Hypercasher, c’était la jeunesse, la musique, l’épicurisme qui s’étaient pris une rafale de balles avec les attentats du Bataclan et des cafés environnants.

Hier à Manchester, les terroristes ont de nouveau choisi de frapper un public bien particulier, comme le souligne Christina Cauterucci dans Slate.com. Ariana Grande, chanteuse pop dont les fans ont pu suivre la mue au fil des ans, passant d’actrice adolescente bien sage à jeune femme hyper sexy, affiche une sexualisation qui lui a valu pas mal de réactions violentes auxquelles elle sait répondre avec calme. Elle incarne à la fois féminité et sexualisation assumée, avec un petit côté paillettes et aseptisé rassurant.

Le public d’Ariana Grande est plutôt jeune, et plutôt féminin. Fillettes (paillettes), adolescentes (sexualité naissante), jeunes femmes; sans oublier bien sûr les amateurs de pop en général. Mais ses concerts sont principalement fréquentés par des pré-adolescentes et des ados accompagnées, ou pas, de leurs mères. Après l’explosion, de nombreux enfants, séparés de leurs parents, ont été rassemblés dans des hôtels en attendant d’être récupérés.

Les fans d’Ariana Grande, gentiment surnommées les «arianators», sont des jeunes filles et de jeunes adultes, comme en témoigne ce message posté sur la page FaceBook de l’artiste après le concert: «Ariana, mes deux filles sont venues te voir ce soir et elles ont adoré, elles sont coincées à Manchester, ma grande fille enceinte de 35 semaines et ma petite de 12 ans qui est absolument folle de toi, elles ont vu des choses horribles ce soir mais elles sont en sécurité (…) tu donnes de la joie et [les terroristes] n’apportent que de la tristesse». Mais aussi des enfants: «Des enfants vêtus de t-shirt Ariana Grande se pelotonnaient les uns contre les autres dans le foyer absolument terrorisés» témoigne ce journaliste du Manchester Evening News. Et la star s’en veut assez proche, comme en témoigne cette anecdote où elle répond au message d’une Arianator qui lui demande des conseils pour s’accepter telle qu’elle est.

Une vision du monde 

En ciblant ce concert, l’auteur ou les auteurs de cet attentat ont attaqué une cible bien particulière, au même titre que celui d’Orlando avait visé des homosexuels. La terreur visait cette fois une catégorie de population particulièrement opprimée par les défenseurs d’un extrémisme qui a la liberté des femmes en horreur et une vision de l'humanité à domination masculine et où les femmes n’ont droit ni à la liberté, ni à la sexualité autre que soumise et cachée.

Christina Cauterucci souligne que sur Twitter, certains ont profité de ce drame pour attaquer la musique d’Ariana Grande et décrédibiliser son public, comme si être aimée principalement par des enfants et des adolescentes n’était pas suffisant pour légitimer le statut d’artiste. «DE NOMBREUX MORTS CONFIRMÉS au Manchester Arena. La dernière fois que j’ai écouté Ariana Grande moi aussi j’ai failli mourir»tweeté un journaliste de Boston, qui a ensuite effacé son tweet.

Bérengère Viennot
Bérengère Viennot (10 articles)
Traductrice
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte