Tech & internet

Rêve ou cauchemar: les notifications Facebook, Messenger et Instagram bientôt réunies dans la même appli

Temps de lecture : 2 min

Bienvenue dans l'ère des notifications permanentes.

BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Facebook a confirmé au magazine Tech Crunch qu'un test est mené sur l'appli de certains utilisateurs d'une fonctionnalité qui permet de naviguer plus aisément entre Facebook, sa messagerie Messenger et le réseau social Instagram qu’il a acheté en 2012. Ce «switcheur» se matérialise par un menu affichant les différents comptes de l’utilisateur, avec une icône de petit diamant rouge lorsque vous êtes sur Messenger mais qu’il se passe quelque chose sur Instagram par exemple, ou inversement.

Concrètement, l’utilisateur n’aurait plus à ouvrir puis à refermer chaque appli sur son téléphone à chaque nouvelle mention, mais resterait confotablement dans un environnement unifié. Le principe, selon Tech Crunch, est de «rappeler constamment qu’il se passe quelque chose sur les autres applis», afin que même ceux qui ne reçoivent pas de notification à chaque nouvelle activité sur les réseaux, ou qui ne jugent pas urgent de s’y rendre à chaque alerte, soient entretenus dans une «anxiété d’alertes manquées» permanente, conformément aux règles de l’économie de l’attention. C’est pourquoi certains considèreront cette possible convergence technique comme un cauchemar.

Newsletters

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Une nouvelle entité nommée «Amazon Pharmacy» vient de faire surface.

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

L’entreprise estime qu’elles peuvent nuire à la santé et au bien-être de sa clientèle.

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Afin de montrer pourquoi l’absence de législation en terme de reconnaissance faciale est effrayante.

Newsletters