Tech & internet / Culture

Un barista coréen invente le «creamart», la peinture sur crème de café

Temps de lecture : 2 min

La surface de la boisson devient une toile blanche sur laquelle il peint d’incroyables compositions.

Capture d'écran du compte Instagram de Lee Kangbin.
Capture d'écran du compte Instagram de Lee Kangbin.

Lee Kangbin est un barista très particulier. Oubliez les cœurs et autres formes abstraites sur votre latté ou votre frappucino: l'homme fait de l'art. Admirez le travail:


Lee utilise des crèmes de café colorées pour créer d’incroyables portraits et décors, de personnages Disney à des peintures de Van Gogh. Il a appelé son art «Creamart».


Comme l’explique le journal Today, ses créations lui ont permis d’engranger plus de 88.000 abonnés sur son compte Instagram –un chiffre en constante augmentation. Lee explique par ailleurs qu’il n’a jamais vraiment eu de véritable formation au dessin, et que même si son Creamart est beau, cela doit aussi avoir un bon goût.


«Le creamart est du café froid» affirme à Today Lee, qui est le propriétaire du Café C.through à Seoul. Il continue:

«Bien que le temps passe, le goût ne change pas. C’est très très important… car je suis un barista.»

Les demandes pour les créations caféinées de Lee sont tellement élevées qu’il a dû arrêter de prendre des réservations pour le moment. Par ailleurs, il n’est capable de faire que trois tasses de «Creamart» par jour, bien qu’il soit disposé à diffuser des vidéos didactiques sur son Instagram pour apprendre à refaire ses œuvres de latte les moins compliquées.

«Et aujourd'hui, dit-il sur son Instagram, beaucoup de gens aiment mon Creamart. J'espère que [d'autres] personnes connaîtront mon art.»

Slate.fr

Newsletters

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

Le Gouvernement indonésien assume avoir demandé la suppression de ce compte au réseau social, qui dément pour sa part avoir satisfait à sa demande.

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

À la lumière des agissements outranciers de la Ligue du LOL, il est temps de dénoncer ce médium dont on détourne la raison première pour mieux distiller sa petite haine au quotidien.

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Aux États-Unis, le procédé commence à être utilisé dans des affaires mineures.

Newsletters