Smart Cités

A l'aéroport de Los Angeles, les riches peuvent regarder les plus pauvres attendre

Repéré par Mélissa Bounoua, mis à jour le 14.05.2017 à 12 h 50

Repéré sur The Guardian

Un nouveau terminal a ouvert, notamment pour accueillir de riches célébrités et patrons.

A l'aéroport de Los Angeles, le 1er novembre 2017 | ROBYN BECK / AFP

A l'aéroport de Los Angeles, le 1er novembre 2017 | ROBYN BECK / AFP

Les compagnies aériennes du monde entier ont des lounges dans les aéroports pour essayer de rendre plus agréable l'attente de leurs clients. Chaque année, 80 millions de passagers transitent par l'aéroport LAX de Los Angeles.

Dans la ville d'Hollywood, l'une des nouvelles distractions mise en place dans le terminal «Private Suite», réservé aux clients les plus aisésn consiste à regarder sur un écran d'iPad les voyageurs qui sont dans les autres terminaux. Ceux qui doivent attendre dans de longues files d'attente pour passer les portiques de sécurité, pour monter dans l'avion, détaille le Guardian dans un article qui critique cette séparation des clients. Les images sur l'iPad sont présentées avec ce petit mot: «Voici en direct un aperçu de ce que vous manquez du terminal principal.» 

«Là-bas, ils gèrent 1000 personnes en temps réel, ils sont énervés. C'est bruyant. Ici, c'est très très agréable», souligne Gavin de Becker, le gestionnaire de ce nouveau terminal qui ouvre ce lundi 15 mai. Le journaliste du Guardian qui a pu le visiter précise que le bâtiment a coûté 22 millions de dollars et semble être encore un nouveau «moyen pour les 1% les plus riches de s'extraire de la réalité».

Au-delà du luxe, «le véritable objectif ici est logistique», continue Gavin de Becker. Dix pour cent des clients seront des célébrités qui veulent échapper aux appareils photos des paparazzis qui savent que l'aéroport est un lieu où capturer des images de stars. Les autres sont des chefs d'entreprises. L'homme dit s'être inspiré de ce qui a été fait dans le terminal 5 de l'aéroport d'Heathrow près de Londres: la «Windsor Suite» accueille les présidents, le Pape et autres personnalités importantes.

Combien faut-il donc débourser pour ça? L'abonnement à l'année coûte 7.500 dollars (6.860 euros), et il faut ajouter à cela 2.700 dollars (2.469 euros) pour un vol national et 3.000 dollars (2.743 euros) pour un vol international. Pour ceux qui ne s'abonnent pas, c'est 3.500 dollars en vol intérieur, 4.000 dollars pour le reste du monde. Il y a 13 pièces où se détendre, pas de hall bruyant donc. Avec salle de bains, télévision, boisson, snacks bio, wifi, et une vue sur les avions qui décollent. C'est ensuite une voiture qui escorte les clients à l'avion, pas d'attente sur le tarmac, dans un couloir glacé ou dans un bus bondé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte