Monde

La Maison-Blanche a-t-elle été mise sur écoute lors de la venue d'une délégation russe?

Repéré par Galaad Wilgos, mis à jour le 13.05.2017 à 7 h 37

Repéré sur Wired

La nonchalance de l’administration Trump par rapport à la sécurité suscite beaucoup de polémiques outre-Atlantique.

Donald Trump et le ministre des affaires étrangères russe Sergei Lavrov dans le Bureau ovale, le 10 mai 2017/RUSSIAN FOREIGN MINISTRY/AFP

Donald Trump et le ministre des affaires étrangères russe Sergei Lavrov dans le Bureau ovale, le 10 mai 2017/RUSSIAN FOREIGN MINISTRY/AFP

Les discussions autour des liens entre l’équipe de Donald Trump et le régime russe suscitent des interrogations concernant la sécurité de la Maison-Blanche. Certains se sont demandés si le photographe qui accompagnait le secrétaire d’État russe Sergei Lavrov et qui a pris des photos de son entrevue avec le chef d'État américain n’avait pas eu la possibilité d’introduire des mouchards dans le Bureau ovale.

De fait, nous explique un article de Wired, les infrastructures du gouvernement américain ont déjà été mises sur écoute par le passé. En 1998, le Département d’État a découvert ainsi qu’un espion russe avait réussi à poser des micros dans une des salles de conférence. Si rien ne prouve que le photographe ait réussi à faire la même chose, force est de constater qu’il aurait pu.

La Maison-Blanche, en réponse, a déclaré qu'elle ne savait pas que le photographe était en réalité journaliste pour Tass, l’agence de presse sponsorisée par la Russie. C’est ce qui fait dire à Jill Johnston, président de KJB Security Products –un grossiste d’outils de surveillance et de sécurité–, que «c’est clairement une faille de sécurité, car ils devraient savoir exactement qui est dans la Maison-Blanche». Il rajoute que ce photographe «aurait pu clairement enregistrer tout ce qui se passait là-dedans. Il aurait pu vraiment laisser quelque chose derrière lui».

Récolte de données

Si enregistrer une conversation en direct n’est plus très difficile avec les dictaphones et les smartphones, la personne aurait pu aussi cacher un détecteur de signaux portable dans son appareil photo afin de détecter des activités de fréquence radio, cartographier les dispositifs sans fil et les communications sur les ondes dans cette partie de la Maison-Blanche.

«Récolter ces données, explique Wired, pourrait théoriquement ouvrir la porte à de futures opérations d’espionnage en montrant quels portables ont été utilisés dans cette zone, quelles fréquences ont été utilisées pour communiquer, s’il y a des réseaux sans-fil disponibles, et même où se trouvent les cables à fibre optique ou ethernet dans les murs.»

Quant à planter des dispositifs d’écoute, cela aurait été difficile, mais pas impossible, compte tenu du fait qu’il en existe qui ressemblent à des objets aussi triviaux qu’une clé ou un tube de Labello.

 

On n'espionne pas la Maison-Blanche aussi facilement

Si, selon Phil Polstra, professeur de science légale numérique à l’université Bloomsburg de Pennsylvanie, tout est possible en matière de mise sur écoute, il est cependant très difficile de faire quoi que ce soit dans les faits. Le Bureau Ovale étant un endroit où se déroulent parmi les conversations les plus confidentielles du pays, tout est fait en théorie pour contrecarrer les tentatives d’espionnages: des scans des fréquences radios sont faits régulièrement pour détecter des activités inexpliquées.

Les appareils eux-mêmes ont des limites qui les empêchent de faire plus de dégâts: ainsi de la durée de vie des batteries quand ce sont des dispositifs portables, ou de la taille des objets qui empêchent d’y inclure des mécanismes plus sophistiqués –les appareils plus complexes contenant plus de composants étant plus facilement détectables. Enfin, des outils de surveillance passifs, comme l’usage de rayons électromagnétiques, peuvent contourner ces protections, mais ils peuvent être bloqués par des boucliers de radiations électromagnétiques. Les éventuelles failles de sécurité de l'administration Trump ont aussi leur limite.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte