France

Les communes qui ont voté «Non» en 2005 ont-elles voté Le Pen ou Mélenchon?

Alexandre Léchenet, mis à jour le 13.05.2017 à 10 h 48

Sur ces nuages de points, les communes de France se répartissent en fonction du vote «Non» au référendum de 2005 et de la proportion de suffrages qu'elles ont accordé à Jean-Luc Mélenchon ou à Marine Le Pen.

Graphique: Alexandre Léchenet

Graphique: Alexandre Léchenet

Face à Emmanuel Macron –candidat dont l'attachement à la construction européenne a constitué une pierre angulaire de la campagne– le discours de ses adversaires d’un côté et de l’autre du spectre était plutôt tourné vers une autre politique européenne. Sortie d’un côté, plan A et B de l’autre.

En 2005, les nonistes du PS (parti auquel Jean-Luc Mélenchon appartenait encore à l'époque) et le Front National furent les deux partis à la tête –chacun dans son camp– de la campagne pour le «non» au référendum pour la constitution européenne en 2005. Ce n’est donc pas un hasard si l’on retrouve en 2017 les traces électorales de ces positions.

Ainsi les scores les plus forts de Marine Le Pen au second tour ont été obtenus dans les communes qui ont le plus voté Non en 1992 et en 2005. C'est ce que montre le premier nuage de points ci-dessous. Sur ce graphique, un point représente une commune qui compte au moins 10.000 inscrits en 2017. Sur l'axe horizontal, le vote FN en 2017 au second tour. Sur l'axe vertical, le score du «Non» lors du référendum de 2005. Les villes qui ont beaucoup voté à la fois pour le FN et contre le traité constitutionnel européen sont situées dans la partie supérieure à droite du graphique. Ce sont les villes populaires du Nord de la France (en bleu) et, dans une moindre mesure, du Sud-Est (en violet). L'inverse de cette France se trouve dans la partie inférieure à gauche du graphique, qui regroupe des communes aisées de banlieue francilienne (en rouge) ainsi que les grandes villes (les points sont proportionnels aux nombre d'électeurs dans la commune).

 Le deuxième graphique étudie la relation entre le même vote FN et cette fois le score du «Non» au référendum de 1992.

Graphiques réalisés par Alexandre Léchenet

On peut également noter que Nicolas Dupont-Aignan, qui a rejoint Marine Le Pen dans l’entre-deux tours mais qui était à l’époque à l'UMP, s’était lui aussi farouchement opposé à la constitution européenne en 2005.

Le «Non» de gauche et le vote Mélenchon

Mais le vote Non s'est aussi ancré à gauche. Gaël Brustier, chercheur en science politique, notait qu’en 2005 le résultat montrait «une véritable disponibilité du pays au milieu des années 2000 pour une expérience “populiste”» dont seule la droite s’était alors emparée. «Pour nous, ça a été la naissance d’une nouvelle gauche en France. Une gauche qui a pris le goût de la victoire. C’était la première fois que cette gauche là gagnait», se souvenait Jean-Luc Mélenchon, au micro de France Inter.

Voici cette fois la relation entre le score du «Non» au référendum de 2005 par commune et le vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l'élection présidentielle de 2017. Cette fois, ce sont les villes de l'ancienne «banlieue rouge» (les points rouges) qui donne de bons scores à la fois au rejet de la constitution européenne et au candidat de la France insoumise. 

Graphiques réalisés par Alexandre Léchenet

Mais le vote de 2005 était aussi un vote de rejet contre Jacques Chirac. «Les “nonistes” de 2005 ne sont pas d’abord eurosceptiques: leur choix a principalement été orienté par des considérations nationales», précisait Yves Bertoncini dans une note publiée par la Fondation Jean Jaurès dix ans après le référendum. Jérôme Fourquet analysait dans Le Monde au même moment: «2005 est le moment où se matérialise le déplacement électoral vers le vote de protestation des classes moyennes, inquiètes de la crise économique qui s’installe et du risque de déclassement social qui en découle. Un basculement qui s’est confirmé peu ou prou de scrutin en scrutin depuis dix ans.»

Alexandre Léchenet
Alexandre Léchenet (12 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte