Monde

Pourquoi tant de médias se passionnent pour une sénatrice qui allaite au Parlement australien

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 12.05.2017 à 16 h 13

La sénatrice Larissa Waters et sa fille Alia Joy ont écrit une ligne de l'histoire du Parlement australien.

Larissa Waters and Christine Milne | Kate Ausburn via Flickr CC License by

Larissa Waters and Christine Milne | Kate Ausburn via Flickr CC License by

Alia Joy Waters n'est âgée que de 2 mois, et est encore loin d'avoir l'âge nécessaire pour être élue, mais la petite fille a déjà marqué l'histoire du Parlement australien en devenant le premier bébé à y être allaité. Depuis février 2016, les membres du Parlement australien sont autorisés à nourrir leur enfant en séance, mais personne n'avait encore profité de cette opportunité.

Et ce jusqu'à ce mardi 9 mai 2017, quand la sénatrice australienne Larissa Waters est devenue la première femme politique à allaiter dans le parlement national, explique la BBC. Pour la sénatrice, interrogée par la BBC, «c'est absurde de voir que nourrir son enfant fait le tour de la presse internationale. Les femmes allaitent leurs enfants depuis toujours. J'espérais non seulement nourrir ma fille, mais également envoyer un message aux jeunes femmes en leur disant qu'elles aussi peuvent travailler au parlement».

«Des mères sont encore humiliées»

Effectivement, il peut paraître étonnant de voir la presse internationale tant parler d'un acte finalement anodin. Il existe des cas similaires d'élues espagnole ou italienne amenant leur enfant avec elle sur leur lieu de travail, mais c'est loin d'être devenu une généralité, indique le New York Times, qui explique pourquoi tant de médias se sont intéressés au sujet.

«La réponse, similaire à celle qui avait eu lieu lorsqu'une élue islandaise avait été photographiée en train de défendre un projet de loi au parlement, reflète à quel point les fonctions maternelles sont encore considérées comme audacieuses et des actes politiques dans des institutions encore dominées par les hommes. Même si la vue de femmes en train d'allaiter en public est devenue plus commune dans de nombreux endroits dans le monde, des mères sont encore publiquement humiliées, ce qui en retour, a provoqué une forte réaction de la part de mères, et qui est devenu un mouvement mondial.»

Dans une tribune écrite ce 12 mai, la sénatrice explique avoir hâte qu'arrive le jour «où toutes les femmes auront atteint l'égalité au travail, et où nourrir son enfant ne fera pas les gros titres».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte