HistoireCulture

Les lettres d'amour servent-elles encore à quelque chose?

Jacques Besnard, mis à jour le 26.05.2017 à 8 h 01

Utiliser l'écrit pour dévoiler​ ses sentiments n'est pas quelque chose d'has-been. A condition de bien le faire.

Image tirée du film «Moonrise Kingdom» de Wes Anderson

Image tirée du film «Moonrise Kingdom» de Wes Anderson

Tout a commencé par une conversation avec une amie et une question que je me posais: «Si tu reçois une déclaration, un poème, une lettre d'amour, d'un mec à qui tu plais, tu le prends pour un romantique ou pour un ringard?».

Après dix minutes de discussion, ce ne fut pas évident de trancher. Il a finalement fallu le courage, quelques jours plus tard, d'un autre copain pour voir que la technique marchait encore. Ce poète wallon méconnu, sorte de Dany Brillant du Plat pays est parvenu à séduire une de ses collègues qu'il ne connaissait pas via un message osé envoyé sur Facebook. Malgré ma demande, il n'a pas souhaité me le transmettre pour éviter tout malaise dans l'open space. Normal.

Le titre "Love Letters" du groupe Metronomy sorti sur le disque du même nom en 2014.

Mais s'il y a quelqu'un qui croit à l'efficacité des lettres d'amour de nos jours, c'est bien Nanou Bresmal. Depuis plusieurs mois, cette Liégeoise exilée dans l'Ouest de la France et mariée à un Breton, travaille d'arrache-pied pour monter le premier festival des lettres d'amour à Auray, petite ville située entre Vannes et Lorient, dans le Morbihan.

Nanou Bresmal lors d'un atelier d'écriture avec des jeunes de l'association d'insertion sociale et professionnelle  - D.R.

Pour cette architecte d'intérieur, mère de six enfants, il a fallu un déclic pour lancer son projet: de vieilles lettres écrites par son grand-père à sa grand-mère qu'elle a redécouvertes.

«Lorsque je suis tombée dessus, je les ai transmises à mes enfants et ça m'a donné l'envie de voir des messages d'amour, des mots doux à Auray et de commencer à plancher sur ce projet. C'était après Charlie Hebdo, j'avais envie de faire du bien, de proposer un antidote en quelque sorte face à ces nouvelles qui nous affligent.»

Son projet a bien fonctionné puisque dans les six boîtes qu'elle a dispersées à travers toute la ville, elle a reçu plusieurs centaines de lettres qui seront exposées à différents endroits et plus particulièrement sur un mur intéractif dans l'enceinte du cinéma du 1er au 30 juin. Petit aparté, si vous souhaitez  partager et voir affichées vos lettres d'amour, la Belgo-Bretonne est toujours preneuse via sa page Facebook

 

«Ca reste très présent dans nos vies»

A l'heure où l'on utilise plus facilement ses pouces pour écrire un SMS que sa plume pour rédiger un long texte, le pari de Nanou Bresmal était, pourtant, loin d'être gagné. Ecrire une lettre à la main sur du papier, n'est-ce pas tout de même un exercice un peu désuet? Pour l'anecdote, le réalisateur Wes Anderson en avait, à ce propos, quelque peu fait les frais.

Avant le tournage de Moonrise Kingdom, le Texan avait, en effet, demandé aux deux jeunes acteurs censés incarnés les rôles de Suzy et de Sam, de s'écrire pour mieux rentrer dans leur personnage et de tester une éventuelle alchimie. Kara Hayward et Jared Gilman, 13 ans à l'époque, avaient d'abord correspondu par mails, avant de se faire reprendre par le cinéaste qui leur a demandé d'écrire une lettre manuscrite pour la première fois de leur vie. Pas si étonnant quand on sait qu'aux Etats-Unis, l'écriture cursive tend d'ailleurs à disparaître.

Pour rappel, dans ce film qui se passe dans les années 60, les deux ados ont un coup de foudre après une rencontre furtive et correspondent pendant un an avant de se revoir et de fuir. 

Dans Moonrise Kingdom, Sam et Suzy s'échangent de nombreuses lettres pour se séduire avant de fuir

L'expérience de Nanou montre, pourtant, que les jeunes Français continuent de témoigner leur amour par écrit puisque les profils des gens qui lui ont envoyé un courrier sont on ne peut plus variés. De l'ado timide à la mamie toujours éprise en passant par l'enfant de onze ans transi par le charme de la belle Astrid. 

La lettre de Thimothée, 11 ans, à Astrid, envoyée à Nanou Bresmal / D.R.

De longs mois de travail et de rencontres notamment via des ateliers d'écritures qui lui ont permis de balayer quelques clichés:

«On pense souvent que les vieux sont hyperclassiques. Pourtant, je me suis rendu compte que certaines personnes âgées parlent de leurs sentiments et de leur 40 ans de vie commune avec un coeur de jeune fille. Au contraire, on s'imagine que les jeunes vivent d'une façon très débridée. Au final, j'ai reçu des lettres d'ados qui sont à la recherche d'une structure et de choses très sages et rassurantes.»

«Avec l'instantanéité ça perd en qualité»

Evidemment, depuis les échanges épistolaires endiablés entre Victor Hugo et son épouse Juliette Drouet, de l'eau a coulé sous les ponts. On n'écrit pas aujourd'hui de la même façon et sans doute pas pour exprimer des choses aussi profondes.

Jean Rochefort résume "Les Misérables" en "langage boloss"

Petit exemple de ce que déclarait l'auteur des Misérables à l'actrice avec qui il a partagé sa vie. Pas évident d'écrire ça aujourd'hui.

«Que veux-tu que je t’écrive? Que veux-tu que je te dise? Je suis plein de toi. Depuis plus de onze ans, n’as-tu pas mon souffle, mon sang, ma vie? Que puis-je t’apprendre que tu ne saches? N’es-tu pas au commencement et à la fin de toutes mes pensées? Ô ma bien-aimée, il me semble que tu es devenue moi-même, et que quand je te parle, je parle à mon âme. — Lis donc ce qui est en moi, et vois comme je t’aime. Tu as été longtemps ma joie; maintenant tu es ma consolation. Ton regard est si charmant, ton sourire est si ineffable et si doux, tu répands autour de toi un tel rayonnement de grâce, de dévouement et d’amour que j’oublie mon deuil et que je sors de ma nuit en te regardant! Tout frappé et tout brisé que je suis, il me semble, quand je suis près de toi, qu’il peut encore entrer un peu de lumière dans mes yeux et un peu de bonheur dans mon âme! — Je t’aime, mon pauvre ange! Tu as tous les trésors qu’une femme peut avoir dans le coeur et dans l’esprit. Tu es riche, va! Tu t’es élevée par le plus noble amour à la plus haute vertu. Toi qui m’as ôté tant de jours de deuil, toi qui m’as fait tant de jours de fête, aie un jour de fête aujourd’hui! Sois heureuse comme tu es bénie! sois heureuse comme tu es bonne! Sois heureuse comme tu es aimée! Ecarte de ton beau front et de ton grand cœur les petits chagrins du moment, les ombres, les nuages qui passent! Tu mérites le ciel. Je voudrais que Dieu te le donnât sans t’ôter à moi! Qu’il te fît ange en te laissant femme! — Je t’aime!»

Lettre de Victor Hugo à Juliette Drouet (21 mai 1884) / Des Lettres

Si la langue française évolue, le temps qu'on met pour répondre à un mot doux est aussi plus court. A l'époque, après avoir attendu avec angoisse le passage du postier pour humer la lettre de l'être aimé, la réponse, on peut l'imaginer, avait le temps d'être mûrement réfléchie, pesée et travaillée. 

Aujourd'hui, avec l'arrivée du numérique, c'est évidemment moins le cas et ce nouveau rapport au temps tue quelque peu le romantisme de l'exercice. «On n'a pas le recul nécessaire pour écrire les choses, on a la réponse quasi instantanément et ça perd en qualité», déplore Morgane Ortin, directrice éditoriale du site Des lettres, qui répertorie les lettres des auteurs classiques. Et on ne va pas se mentir, envoyer un poème mal goupillé, truffé de fautes et de language SMS peut autant désservir qu'une lettre joliment ciselée peut séduire.

«Aujourd'hui, la séduction passe à 80% par l'écrit»

C'est pour cette raison que le site spécialisé dans les échanges épistolaires vient de publier l'ouvrage Les SMS des grands écrivains. Le but: montrer à ses lecteurs qui ont pour la plupart entre 15 et 25 ans, que la barrière n'est pas si lointaine entre la correspondance des grands écrivains et les échanges amoureux contemporains.

Cet ouvrage donne d'ailleurs quelques conseils aux poètes de la génération X, Y et Z pour séduire l'élu(e) avec la plume d'un Prix Goncourt, en répertoriant quelques-unes des plus belles déclarations d'amour dont on peut s'inspirer pour charmer. Utile quand on sait qu'avec l'émergence de Tinder et des sites de rencontres, on s'écrit d'abord avant de se voir. 

«Je pense que la séduction aujourd'hui passe à 80% par l'écrit. On a l'impression que ça se dégrade mais on n'a jamais autant communiqué que par écrit. Il fallait faire remonter ce patrimoine pour le faire connaître notamment auprès des jeunes et l'adapter aux nouvelles technologies. Je suis persuadée que les lettres d'amour manuscrites ou numériques fonctionnent encore aujourd'hui à condition que ce soit bien écrit», assure Morgane Ortin.

En parcourant ce bouquin, on apprend, ainsi, à envoyer un message fiévreux façon Vladimir Nabokov à son épouse Véra:

Un texto chaud né de la plume de Juliette Drouet:

Reconquérir l'être aimé à la manière d'Alfred de Musset:

Envoyer un message imbibé de fiel comme Frida Kahlo:

Ou encore, ça arrive hein, écrire un petit texte de rupture «made in Françoise Sagan»:

«Le SMS est un formidable vecteur amoureux»

Pour Philippe Brenot, sexologue et auteur de l'ouvrage Lettres d'amour, secret des amants (Editions L'Esprit du temps), le numérique n'a nullement tué le charme des correspondances amoureuses, il l'a même décuplé grâce notamment au bon vieux texto qui laisse progressivement la place à WhatsApp, Viber ou Messenger.

«Le SMS est un formidable vecteur amoureux. C'est un message d'amour très rapide, ce sont ce que j'appelle des carresses verbales, je tends une main vers toi, tu me réponds immédiatement je vois que tu l'as reçu. C'est paradoxal car on pourrait penser qu'au prime abord c'est "l'opposé" de la lettre d'amour. Mais je pense que le SMS, avec ce caractère instantané, rajoute une dimension de présence totale et cette présence rajoute de l'excitation amoureuse.»

Alors, si vous avez envie de déclarer votre flamme mais que vous n'osez pas, écoutez les conseils de Philippe Brenot qui encourage les couples en difficulté à s'écrire des lettres pour mieux communiquer. Vous êtes d'ailleurs peut-être un Baudelaire qui s'ignore...

«Il y a des correspondances incroyables qui ont été faites par des gens qui ne sont pas forcément à la base de grands lettrés, mais qui vont écrire des choses formidables sous le dopage de l'amour. C'est très étonnant mais dans le temps de l'amour, tout amant devient poète.»

Comme Sam et Suzy, à vous de vous en souvenir. 

 
Jacques Besnard
Jacques Besnard (64 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte