Culture

Il place un ananas dans une galerie d'art, la galerie en fait une œuvre

Temps de lecture : 2 min

Pas sûr que cela aurait marché avec une pizza à l'ananas.

Image via Twitter.
Image via Twitter.

Ruairi Gray est étudiant en technologie de l'information à l'université écossaise de Gordon. Avec son ami Lloyd Jack, il a décidé il y a quelques jours d'acheter un ananas et de le placer dans une exposition intitulée «Look Again», «Regarde encore» au sein du RGU. The Independent, qui relaie l'histoire, explique que les deux jeunes hommes l'avaient simplement déposé sur une caisse blanche, espérant que les personnes le prendraient pour de l'art. Au Mail Online, Ruairi a expliqué sa démarche:

«J'ai vu un stand vide dans l'exposition et j'ai décidé de voir combien de temps il faudrait pour que les gens croient que c'est de l'art. Je suis revenu et j'ai vu qu'il avait été mis sous verre. C'est la chose la plus drôle qui soit arrivée cette année.»

Un de ses superviseurs à l'université est lui-même allé voir l'exposition car il ne croyait pas ce qu'on lui racontait.

Esprit joueur

Son tweet a évidemment suscité un vif émoi sur internet, mais certains estimaient que tout cela était monté de toute pièce. Il a fallu que les responsables de l'exposition prennent la parole pour lui donner du crédit. Natalie Kerr, assistante culturelle au sein de la manifestation, a expliqué au site Press and Journal qu'elle n'a pas elle-même placé le fruit sous verre, et pour cause: elle y est allergique.

«Nous déplacions l'exposition, et quand nous sommes revenus dix minutes après, c'était mis sous verre. C'est un peu un mystère, le verre est assez lourd, il aurait fallu deux ou trois personnes pour la bouger, mais nous n'avons aucune idée de qui c'est. Mais c'est toujours là maintenant, nous avons décidé de le garder car cela rentre dans l'esprit joueur de cette exposition.»


Cette blague en rappelle une autre, terriblement efficace. L'année dernière, un étudiant américain a piégé les visiteurs d'un musée d'art moderne à San Francisco.

«Je suis d’accord pour dire que l’art moderne est une grosse blague parfois, a-t-il expliqué à l'époque à Buzzfeed, mais l’art est un moyen d’exprimer notre créativité. Certains l’interprètent comme une blague, certains peuvent y trouver une signification profonde. Au final, je vois ça comme un plaisir pour les gens ouverts d'esprits et les esprits créatifs.»

Slate.fr

Newsletters

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

En cet automne, (re)découvrez une scène historique de la capitale qui met à l’honneur le répertoire lyrique français tout en faisant la part belle à la création contemporaine et aux innovations artistiques

«Martin Eden», la légende du siècle

«Martin Eden», la légende du siècle

Le film de Pietro Marcello réinvente le grand livre de Jack London pour une traversée hallucinée et lucide d'un passé porteur des promesses, des menaces et des fantômes du présent.

«Sorry for Your Loss», pour en finir avec le deuil parfait

«Sorry for Your Loss», pour en finir avec le deuil parfait

La télévision n'a plus peur d'aborder les questions de santé mentale, et elle commence à comprendre comment le faire intelligemment. La preuve avec «Sorry for Your Loss».

Newsletters