Tech & internet / France

Sur internet, les Insoumis pensent déjà à faire entrer Mélenchon à Matignon

Temps de lecture : 2 min

Sans surprise pour les soutiens de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron a donc été élu ce 7 mai. Eux sont déjà tournés vers les législatives, si on lit leurs échanges sur leur espace de discussion.

Capture d'écran d'une vidéo de Jean-Luc Mélenchon au soir du second tour de l'élection présidentielle | Slate.fr
Capture d'écran d'une vidéo de Jean-Luc Mélenchon au soir du second tour de l'élection présidentielle | Slate.fr

La tension n'était pas vraiment insoutenable, ce 7 mai, sur le serveur Discord des Insoumis, l'espace de discussion des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon. Sans surprise, ils ont vu Emmanuel Macron s'imposer face à Marine Le Pen. En fait, le seul élément surprenant de cette élection était l'écart entre les deux candidats qu'ils n'imaginaient pas aussi important. Alors, sur leur serveur, au moment de la révélation des premières estimations, les messages des internautes ironisaient à propos de la surprise de cette victoire, et rappelaient qu'ils ne soutiendraient pas ce président, ni son programme.

Certains ont tenu à indiquer qu'avec un tel écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, ils ne regrettaient pas leur vote blanc, leur vote nul ou leur abstention. Après la défaite de leur candidat au premier tour, ces deux dernières semaines, plusieurs d'entre eux s'étaient plaints des injections qui leur étaient faites pour qu'ils votent en faveur du candidat d'En Marche!, et pas seulement contre la candidate du Front national.

Macron, «cyborg»

En fait, plus généralement, c'était un sentiment de résistance qui régnait, comme si cette étape logique venait de s'achever et qu'ils allaient enfin pouvoir passer à autre chose et jouer un rôle au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

Plusieurs ont d'ailleurs tenu à partager ce graphique mettant en perspective l'abstention, les votes nuls et blancs, ainsi que ceux des deux candidats. On peut y voir qu'Emmanuel Macron n'a été choisi que par environ 43% des inscrits, loin devant l'abstention, Marine Le Pen, et le vote blanc. Ces chiffres, expliquent-ils, servent à montrer qu'Emmanuel Macron est loin d'être aussi légitime que ne le donnent les autres résultats, où le nouveau président recueille près de deux tiers des suffrages exprimés.

Lors de ses interventions, le futur président n'a pas été très bien accueilli à en croire les messages envoyés sur le serveur Discord. Les militants s'en sont pris à son discours sur le fond, mais aussi sur la forme, qualifiant parfois Emmanuel Macron de «cyborg».

Et son deuxième passage, lorsqu'il s'est rendu seul à pied vers le Carrousel du Louvre, ne les a pas davantage convaincus.

Quelques rares bons moments

Au milieu de cette plutôt mauvaise soirée, ils ont aussi su trouver quelques bons moments, comme les passages d'Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, sur les plateaux télé.

Mais le meilleur moment de leur soirée restera sans conteste la courte intervention de Jean-Luc Mélenchon lui-même, apparu comme le Messie, si on ne suivait la soirée que le Discord des Insoumis, un peu plus d'une heure après l'annonce des premières estimations.

Mélenchon, vers Matignon en juin?

Désormais, leur seul et unique objectif, c'est les législatives. Et visiblement, ils sont déjà prêts pour ce combat, et voient déjà Jean-Luc Mélenchon Premier ministre, et pas seulement dans les trending topics de Twitter.

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

Un projet de recherche a mis en évidence que les internautes rencontrent plus d’expériences négatives avec du contenu promotionnel que dans le cadre d’interactions interpersonnelles.

Newsletters