Tech & internetFrance

Sur internet, les populistes ont le cafard

Grégor Brandy, mis à jour le 07.05.2017 à 22 h 24

Ils pensaient pouvoir faire élire Marine Le Pen, comme Donald Trump l'avait emporté quelques mois plus tôt. Ce 7 mai, ils réalisent leur échec.

Capture d'un message twitter reprenant le mème «Pepe la grenouille» qui dit «Les résultats du vote français sont arrivés»

Capture d'un message twitter reprenant le mème «Pepe la grenouille» qui dit «Les résultats du vote français sont arrivés»

En novembre dernier, quand Donald Trump s'est imposé face à Hillary Clinton, les internautes de l'alt-right américaine s'étaient réjouis. Les trolls du site 4chan étaient persuadés d'avoir fait élire Donald Trump. Ce 6 mai, Matt Furie a enterré son personnage Pepe la Grenouille. Cette grenouille que Trump lui-même avait mentionné tant elle était devenue populaire. Le lendemain de l'annonce de Matt Furie, plusieurs de ceux qui se réclament de l'alt-right pleurent la fin de la magie des mèmes. 

Avec cette défaite de Marine Le Pen, celles de Norbert Hofer, candidat du parti d'extrême droite FPO à la présidentielle autrichienne, et de Geert Wilders aux législatives néerlandaises, cela fait trois élections perdues pour les populistes, depuis le 8 novembre, et la victoire de leur «Dieu Empereur».

L'enthousiasme post-Trump

Après l'élection de Trump, ils étaient pourtant prêts à y retourner, l'intérêt a été déclinant au milieu de la campagne et, à l'approche du scrutin, ils se sont à nouveau intéressés à la présidentielle française. Des serveurs de discussion Discord ont été ouverts spécialement pour l'occasion, «The Great Liberation», ce serveur en faveur de Marine Le Pen, a connu un petit regain d'intérêt, et surtout, certains comptes ont largement œuvré à la publication des #MacronLeaks, des documents de travail de l'équipe du candidat dévoilés quelques heures avant la fin officielle de la campagne ce 5 mai, ainsi que de plusieurs fakes depuis vendredi soir. Comme ce faux mail qui prétend que Grégoire Potton dit à son équipe «baise le peuple»:

Tout ça, sans succès finalement, puisque malgré toute cette énergie envoyée à la candidate frontiste, c'est Emmanuel Macron, qui a été élu président, ce 7 mai, avec plus de 65% des voix. Sur Reddit, les internautes y croient encore quelques heures avant les résultats:

Pourtant, quelques minutes avant les résultats, sur le board politiquement incorrect de 4chan /pol/, on assurait que Marine Le Pen allait l'emporter, ce qui a rendu certaines personnes très, très heureuses, et qui souhaitaient donc rendre hommage à Kek, un autre mème qui avait circulé pendant la campagne de Trump.

La déception post-défaite de Marine Le Pen

De quoi dégoûter nombre d'entre eux quand la nouvelle est tombée. On a pu lire de nombreuses remarques déçues ainsi que des commentaires antisémites, racistes et homophobes, au milieu de trolls qui se réjouissaient de la victoire de Macron.

«Putain, putain, putain. Cramez tout ça.

AHAHAHA, C'est votre futur, les grenouilles, ahahahaha.

Amusez-vous bien avec les nègres et les arabes dans votre pays. 5 ans de plus. Tenez le coup.

Kek nous a encore lâchés.»

Sur le subreddit consacré à Donald Trump, on a pu voir des messages de trolls indiquant que la victoire d'Emmanuel Macron était celle du sexisme, félicitant Angela Merkel, la nouvelle présidente française, des remarques islamophobes, et des rappels que l'Amérique, elle, au moins, avait su faire les bons choix. Sur celui consacré à Marine Le Pen, les Américains ont envoyé leur soutien aux Français battus, publié un lien vers La Marseillaise, et indiqué qu'ils avaient perdu une bataille, mais pas la guerre.

Dans «La Taverne Des Patriotes», le serveur de Discord des sympathisants de Marine Le Pen, malgré quelques tentatives pour essayer de remonter le moral des troupes, ce dernier était au plus bas, encore quelques minutes avant 20 heures. Certains tentaient même sans succès de faire appel à Jeanne, le robot qui montre automatiquement une image de Jean-Marie Le Pen, comme cela avait déjà été le cas lors du débat, pour essayer d'obtenir quelques faveurs venues du ciel.

Et puis, quand les premières estimations ont été annoncées, voilà les messages publiés par les internautes:

Même ambiance sur un autre serveur anglophone, qui avait été utilisé lors de la campagne américaine: au moment où les résultats sont annoncés, on enterre la France et l'Europe, en évoquant les «cucks» français («cocus»), une insulte très courante de l'extrême droite. 

«Oh putain, tous ces cucks.

RIP l'Europe

RIP

Agiter le drapeau et tout. La France est tellement dans la merde.»

Rapidement, les administrateurs du serveur français ont tenu à faire passer quelques messages. Comme sur le serveur des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon, les Insoumis, après le premier tour, ils ont tenu à rappeler l'importance des prochaines législatives et ont assuré que leurs actions n'étaient pas encore terminées.

Dans un autre message, un administrateur du serveur tient à remercier les participants et militants pour le travail qu'ils ont effectué au cours des dernières semaines, il indique que le «combat ne fait que commencer».

Mais il n'est pas sûr que tout le monde ne les suive cette fois-ci. Ici, comme à l'étranger. Ce 7 mai, au plus grand malheur des populistes, la magie des mèmes semble avoir disparu. 

«La magie du mème politique est morte sur la ligne Maginot des mèmes.»

Grégor Brandy
Grégor Brandy (419 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte