France

Macron élu: revivez le second tour de l'élection présidentielle

Slate.fr, mis à jour le 07.05.2017 à 23 h 46

Retrouvez les dernières informations sur le scrutin, pour lequel 47,5 millions d'électeurs sont appelés à départager Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

À Paris, le 7 mai 2017 | THOMAS SAMSON/AFP

À Paris, le 7 mai 2017 | THOMAS SAMSON/AFP

– Emmanuel Macron a recueilli 65,8 % des suffrages, contre 34,2 % pour la candidate du Front national, Marine Le Pen

– L’abstention au second tour est estimée à 25,3 %, un record depuis la présidentielle de 1969.

 

23h. Macron s'exprime au Louvre 

Après une longue marche, seul, dans la cour du Louvre sur fond sonore de l'hymne européen, Emmanuel Macron s'est exprimé auprès de ses partisans. Il s'est adressé à ceux qui ont voté pour lui, par défaut ou non, et à ceux qui ont voté pour Marine Le Pen. 

«Notre tâche est immense et elle imposera l’exigence de la vérité, le courage de la vérité, celui qui nous avons porté durant cette campagne et que je continuerai de porter pour vous! Notre tâche est immense et elle imposera de construire dès demain une majorité vraie, une majorité forte. Cette majorité de changement c’est ce à quoi le pays aspire, et c’est ce qu’il mérite. Cette majorité de changement, c’est cela que j’attends de vous dans six semaines car j’aurai encore et encore besoin de vous! [...] Enfin, mes amis, je vous servirai. Je vous servirai avec humilité, avec force. Je vous servirai au nom de notre devise: liberté, égalité, fraternité. Je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée. Je vous servirai avec amour. Vive la République, vive la France!»

La scénographie de cette prise de parole, dans la cour du Louvre, a rappelé aux internautes d'autres scénographies. Précisément la désormais célèbre pyramide du duo français Daft Punk. Voyez plutôt: 

22h17. Les surprises du dépouillement

Parmi les bulletins dépouillés, celui-ci, dans un bureau de vote parisien. Le message est clair: «malgré l'intérêt que suscite [leur] candidature», le poste de président de la République ne sera confié ni à l'un, ni à l'autre.

Bon, en fait, si. Mais le message est passé.

21h20. Des célébrités saluent la victoire de Macron

Peu après l'annonce des résultats, des célébrités ont salué la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle. Parmi eux, Ophélie Winter, Zach Braff, Chris Evans ou encore Karim Benzema.

21h15. Emmanuel Macron s'est exprimé

Depuis son QG de campagne, Emmanuel Macron s'est exprimé.

Voici un extrait:

«Mes chers concitoyens, une nouvelle page de notre longue histoire s’ouvre ce soir. Je veux que ce soit celle de l’espoir et de la confiance retrouvée. Je ne vous oublierai pas. Je mettrai tout mon soin pour être digne de votre confiance. [...] Je veux ce soir saluer le président Hollande, il a œuvré pendant cinq ans à notre pays. Durant les cinq années qui s’ouvrent, ma responsabilité sera d’apaiser les peurs, retrouver l’esprit de conquête. Je me battrai de toutes mes forces contre la division qui nous mine et nous abat. Aimons la France, à compter de ce soir et pour les cinq années qui viennent, je vais avec humilité, avec dévouement, détermination la servir en votre nom. Vive la République, vive la France.»

Le ton de cette prise de parole, très grave, semble avoir marqué les internautes.

21h03. Pendant ce temps... sur Wikipedia

Emmanuel Macron, qui a une page Wikipedia depuis cinq ans tout pile, n'est pas encore officiellement président sur la plateforme. Mais ça ne saurait tarder...

 

20h49. Pendant ce temps... à l'Élysée

François Hollande a suivi l'annonce des résultats depuis l'Élysée, comme le montre ces images postées par le compte Twitter officiel de l'Élysée.

20h35. Le report des voix au second tour en chiffres

Selon les estimations de l'institut de sondage Harris Interactive, voici le report des voix par candidats au second tour du scrutin:

Jean-Luc Mélenchon: 53% pour Macron, 11% pour Le Pen
Benoît Hamon: 79% pour Macron, 4% pour Le Pen
François Fillon: 48% pour Macron, 21% pour Le Pen
Nicolas Dupont-Aignan: 26% pour Macron, 39% pour Le Pen

20h25: Première déclaration d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s'est exprimé à l'AFP:

20h16. La soirée des journalistes ce soir

La soirée sur les plateaux de télévision vue par notre chroniqueuse Sophie Gindensperger:

20h. Emmanuel Macron élu président de la République

Le candidat d’En Marche!, Emmanuel Macron, a recueilli 65,1%, contre 34,9% pour la candidate du Front national, Marine Le Pen, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria à 20 heures. Il devient le plus jeune président de la Ve République. La participation au scrutin est estimée à 25,3%, soit une participation de 74,7%. Il s’agit de la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969.

19h. Au Louvre, la soirée d'En Marche! se prépare

Emmanuel Macron a décidé de prendre la parole, après l'annonce des résultats, au Louvre, en plein centre de Paris. Pour les journalistes et les soutiens du candidat, les fouilles de sécurité sont nombreuses avant de pouvoir entrer sur l'esplanade où près de 10.000 personnes sont attendues en cas de victoire.

18h21. Des médias «blaklistés» de la soirée électorale du Front national?

Une dizaine de médias (Rue89, Mediapart, «Quotidien», Explicite, Konbini, StreetPress, Politis, Brut, Les Jours, Charlie Hebdo, Politico, BuzzFeed...) disent avoir été «interdits» de la soirée électorale du Front national, prévue au Bois de Vincennes, à Paris. En réaction, Libération, L'Obs, L'Humanité, Le Monde et Les Inrocks ont annoncé leur boycott de l'événement en signe de solidarité.

18h. «House of Cards» entre dans la campagne

Un assesseur dans un bureau de vote parisien s'est fait remarquer, sur les réseaux sociaux, en arborant un tee-shirt «Underwood 2016», en référence à Frank Underwood, le président de la série House of Cards, incarné par Kevin Spacey.

Le tweet a visiblement plus aux équipes de la série puisque, quelques heures après le partage de la photo, elles ont (très officiellement) réagi sur le compte Twitter du président fictif:

17h45. Une enquête ouverte sur la fuite de données de l'équipe Macron

Selon une source proche du dossier citée par l'AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête sur la diffusion, vendredi soir, de milliers de documents internes de l'équipe d'Emmanuel Macron. Cette enquête pour «accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données» et «atteinte au secret des correspondances» a été confiée à la Brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information (Befti).

17h15 Le dirigeant britannique d'extrême droite Nigel Farage voit Le Pen présidente... en 2022

On vous parlait tout à l'heure des critiques exprimées par le Républicain américain Newt Gingrich envers Emmanuel Macron. Outre-Manche, c'est cette fois-ci le leader d'extrême droite Nigel Farage qui affirme, sur la chaîne ITV, son soutien à Marine Le Pen et son optimisme... pour 2022.

«Elle est en lien avec le conservateur eurosceptique Nicolas Dupont-Aignan, qui a été mon véritable allié français durant les dix dernières années, et non seulement serait-elle une meilleure présidente pour la France qu'Emmanuel Macron, mais elle serait meilleure pour la Grande-Bretagne du Brexit. Je pense qu'elle deviendra présidente de la République, mais qu'il est plus probable que cela arrive en 2022 qu'aujourd'hui.»

17h10 La participation estimée entre 73% et 75% par trois instituts de sondages

Trois instituts viennent de publier des estimations de la participation à 20h: Harris Interactive, Ipsos et l'Ifop l'évaluent respectivement à 73%, 74% et 75%. Elle baisserait donc, dans ces hypothèses, de trois à cinq points par rapport au 23 avril.

17h La participation en baisse de quatre points à trois heures de la fermeture des bureaux de vote

Selon le ministère de l'Intérieur, la participation s'élevait à 65,30% à 17h, en baisse d'un peu plus de quatre points par rapport au premier tour. Pour la première fois depuis 1969, elle devrait donc baisser entre deux tours de présidentielle.

16h15 Selon un des principaux soutiens de Trump, «voter Macron, c'est voter pour le déclin»

Voici un bon exemple de ce que pensent certains Républicains américains de cette présidentielle française: consultant pour l'émission «Fox News Sunday», l'ancien président (1995-1999) de la Chambre des représentants Newt Gingrich, qui fut le maître d'œuvre de la vague conservatrice des élections de mi-mandat de 1994, a estimé aujourd'hui que «voter pour Macron, c'est voter pour le déclin». Gingrich avait fait partie des principaux soutiens de Trump lors de sa campagne victorieuse, et avait été évoqué parmi les principaux candidats à la vice-présidence.

15h15 Plusieurs médias ne sont pas les bienvenus à la soirée électorale du FN

Selon les journalistes David Perrotin (BuzzFeed), Marine Turchi (Médiapart) et Nicholas Vinocur (Politico), plusieurs médias français et étrangers se sont vus refuser l'accréditation à la soirée électorale du Front national.

14h50 Bruno Le Maire n'exclut pas de participer à une recomposition autour de Macron

En cas de victoire d'Emmanuel Macron, une recomposition politique majeure s'annonce, et les déclarations que vient de faire Bruno Le Maire (qui avait quitté la campagne Fillon début mars) en constituent un bon indice. Le député de l'Eure explique au JDD être prêt à «sauter dans le vide» et à faire des «choix politiques dans les jours à venir» en fonction des premières décisions annoncées par le nouveau président. Il n'exclut par exemple pas de se présenter aux législatives sous une étiquette «LR-Majorité présidentielle».

14h La préfecture de police de Paris annonce des «vérifications par précaution» au Louvre

La préfecture de police de Paris a annoncé des «vérifications en cours [...] par mesure de précaution» au Louvre, où doit se tenir l'éventuelle fête de victoire d'Emmanuel Macron. Des médias avaient auparavant fait état de l'évacuation de la place.

La même source a ensuite annoncé un «retour à la normale».

13h Avez-vous le droit de ne prendre qu'un seul bulletin? Le gouvernement dit non, le Conseil constitutionnel dit oui

C'est LA question qui tourmente certains électeurs ce dimanche: sont-ils obligés de prendre les deux bulletins Macron et Le Pen avant d'entrer dans l'isoloir, ou un seul suffit-il? Le site Regards affirme qu'il est possible de ne prendre qu'un bulletin, en arguant que le Code électoral ne requiert pas l'inverse, et qu'une jurisprudence de 1993 du Conseil constitutionnel dispose qu'«aucune disposition du code électoral n’oblige les électeurs à prendre plusieurs bulletins». Mais une circulaire du ministère de l'Intérieur sur les opérations de vote, adressée début janvier aux maires, dit l'inverse, imposant aux électeurs, soit de venir avec les bulletins qui leur ont été envoyés par courrier, soit de prendre «les bulletins d'au moins deux candidats, afin de préserver le secret de [leur] vote».

Le livret du président de bureau de vote précise également que «le fait de ne prendre qu’un seul bulletin de vote est une atteinte au secret du vote». Un principe que soulignait également le ministère de l'Intérieur, en 2007, en réponse à une question écrite d'un sénateur. Reste qu'un électeur à qui un président de bureau de vote imposerait de prendre deux bulletins pourrait citer la jurisprudence du Conseil constitutionnel, qui, précise la Constitution, s'impose «aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles».

12h15 Comme Jospin en 2002, Fillon vote par procuration ce dimanche

Les principaux candidats éliminés au premier tour ont eux aussi voté ce dimanche matin. Jean-Luc Mélenchon (19,6%), qui n'avait pas annoncé publiquement s'il voterait Macron ou blanc, a voté dans le Xe arrondissement de Paris.

Benoît Hamon (6,4%) a lui voté à Trappes.

Selon Le Parisien, Nicolas Dupont-Aignan, qui s'est rallié à Marine Le Pen, n'a pas communiqué l'horaire de son vote à Yerres (Essonne), où une partie de la population conteste sa décision. Selon Le Figaro, François Fillon, qui a manqué le second tour pour 1,3 point, a lui décidé de voter par procuration. C'est également ce qu'avait fait, en 2002, Lionel Jospin après son élimination surprise par Jean-Marie Le Pen.

12h 28,23% à midi: la participation dans la lignée du premier tour

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, la participation s'élevait à 28,23% à midi, en très légère baisse par rapport au premier tour. Le deuxième chiffre partiel, dévoilé à 17h, donnera une idée plus précise de la participation totale. Celle-ci sera très scrutée, de nombreux électeurs de François Fillon et Jean-Luc Mélenchon étant tentés par l'abstention.

11h Ils ont voté: du Touquet à Los Angeles en passant par Jérusalem

Emmanuel Macron a voté au Touquet avec sa femme Brigitte.

ERIC FEFERBERG / AFP.

Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont en fin de matinée:

JOËL SAGET / AFP

Le vote a aussi eu lieu à l'étranger, des États-Unis aux îles Fidji en passant par Israël, comme le montre cette photo de moines bénédictins à Abu Gosh, non loin de Jérusalem.

THOMAS COEX / AFP

Denis Brogniart, le présentateur de «Koh-Lanta», a voté depuis les îles Fidji:

Et Johnny Hallyday à Los Angeles avec sa famille, rapporte le compte Twitter du consulat:

10h10 À l'étranger, on vote moins mais on attend longtemps pour voter

De nombreux reportages font état d'impressionnantes files pour voter à l'étranger, mais il faut dire que les électeurs français y disposent de beaucoup moins de bureaux de vote: la participation y est en réalité nettement moins élevée. Au premier tour, le 23 avril, le meilleur taux de participation des 223 circonscriptions consulaires, à Tallinn en Estonie, était légèrement inférieur à la moyenne nationale (77,06% contre 77,77%). Ainsi, en Allemagne, les taux de participation des différentes circonscriptions oscillaient entre 40% et 60%; au Canada, entre 28% et 45%; en Chine, entre 39% et 65%; aux États-Unis, entre 26% et 47%... Au premier tour, Macron était arrivé nettement en tête chez les Français de l'étranger (40,4%) et Le Pen seulement cinquième (6,5%).

9h50 Une participation en baisse par rapport au 23 avril?

Les premiers chiffres partiels de la participation pour la métropole seront communiqués à midi. Le 23 avril, celle-ci était de 28,54%. Depuis 1974, la participation a systématiquement été plus forte au second tour de la présidentielle qu'au premier, mais cette tendance pourrait s'inverser cette année.

9h30 Les préfets prévoient une victoire de Macron «au doigt mouillé»

Comme les instituts de sondage, les préfets de département, qui font remonter des estimations vers le ministère de l'Intérieur, prévoient une victoire d'Emmanuel Macron. Le Monde consacre un article instructif à la façon dont celles-ci sont élaborées: de l’aveu d’un préfet, l'exercice s’effectue «complètement au doigt mouillé».

9h La participation en hausse dans la plupart des départements d'outre-mer

Très basse au premier tour, la participation était en hausse dans les principaux départements d'outre-mer, selon les chiffres de participation à 17h disponibles pour ces territoires: plus quatre points en Guyane, six points en Martinique et cinq points en Guadeloupe.

8h40 Macron prêt à célébrer sa victoire au Louvre

Le candidat En Marche! a prévu, en cas de succès, de célébrer son élection devant la pyramide du Louvre, inaugurée par François Mitterrand en 1988. Le JDD raconte un peu plus en détail à quoi pourrait ressembler l'organisation de la soirée, de l'animation à la sécurité. Marine Le Pen a elle prévu de passer la soirée électorale au Chalet du Lac, un établissement dans le Bois de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris.

8h Les bureaux de vote ont ouvert en métropole

Bienvenue sur ce live! Les 66.546 bureaux de vote de métropole viennent d'ouvrir à l'instant, et fermeront à 19h et 20h selon les communes, alors que le vote est déjà en cours ou clos outre-mer ou à l'étranger.

Alors que les dernières heures de la campagne ont été marquées par l'affaire du piratage de boîtes mail de son équipe, Emmanuel Macron part grand favori de ce second tour, pour lequel les sondages réalisés après le débat de mercredi le créditent de 61,5% à 63% des voix face à Marine Le Pen. S'il l'emporte, il deviendra, à 39 ans seulement, le plus jeune président de la République de l'histoire –un record qui appartenait jusqu'ici à Louis-Napoléon Bonaparte, qui avait un peu plus de 40 ans en décembre 1848, et à Valéry Giscard d'Estaing, 48 ans en mai 1974, pour ce qui est de la Ve République.

En attendant de connaître officiellement le nom du nouveau président de la République à 20h, les chiffres de la participation seront scrutés de près, un pourcentage non négligeable des électeurs des deux principaux candidats éliminés au premier tour, François Fillon (20%) et Jean-Luc Mélenchon (19,6%), ayant prévu de ne pas se déplacer. La Ve République a vu une seule fois l'abstention augmenter sensiblement entre les deux tours: en 1969, quand le PCF s'était refusé à choisir entre les deux candidats, elle avait bondi de 22,4% à 31,1%. Les votes blancs et nuls devraient aussi atteindre un niveau élevé, le record appartenant là encore à l'élection de 1969, avec plus de 6,4% des suffrages.

Slate.fr
Slate.fr (9114 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte