Culture

Cinq bonnes raisons d’imprimer vos photos

Temps de lecture : 2 min

Pour mettre en valeur vos souvenirs, mieux qu'avec n'importe quel réseau social. Sélectionnez vos meilleurs clichés et personnalisez leur reproduction, en grand format, en carte postale ou en album photo vintage.

@monAlbumPhoto
@monAlbumPhoto

CONTENU PARTENAIRE - La photo papier? A quoi bon, me direz-vous. Vos albums photos Facebook retracent minutieusement tous vos souvenirs de collégiens. Quant à votre vie d’aujourd’hui, elle est mise en images au quotidien, ou presque, au gré de votre compte Instagram. Pourtant, qu’elle soit faussement vintage ou d’une qualité haute définition, l’impression de photos est plus que jamais au goût du jour. Avec elle, mettez en valeur vos souvenirs, mieux qu’avec n’importe quel réseau social.

Voici cinq bonnes raisons de vous (re)mettre à imprimer vos chefs d’œuvre.

1. Reprendre goût à la singularité

Diffusées de façon instantanée sur nos multiples écrans, les images accaparent en permanence nos rétines. Au point qu’on finit par les oublier aussi vite qu’elles nous sont apparues. Faire le tri dans vos photos, sélectionner les plus réussies et faire le choix de les matérialiser permet de leur donner de la singularité, de reprendre possession de ses souvenirs. La commande s’effectue en quelques clics, à des coûts approchant environ 0,10 euro l’unité. Une fois votre pile de photos entre les mains et une dizaine de récits à raconter, vous ne le regretterez pas!

2. Personnaliser votre intérieur

Vous souhaitez que votre appartement ne ressemble qu’à vous? Quoi de mieux que vos photos pour vous représenter? Vous pouvez créer à prix tout à fait raisonnables une série d’objets à votre image. Des magnets pour décorer votre frigo sur le thème de votre dernier voyage au Vietnam, des mugs représentant votre dernier-né ou même une chope de bière gravée à l’effigie de votre meilleur(e) ami(e), les idées ne manquent pas.

Le plus tendance? Un mur de photos façon polaroïd ou photomaton.

3. Partager vos souvenirs

Partager: une action que vous faites peut-être tous les jours sur les réseaux sociaux. Mais vos photos de famille, de vacances ou de soirées entre amis peuvent également créer de véritables échanges IRL (dans la vraie vie)! Vous pouvez, par exemple, envoyer à votre grand-tante une carte postale que vous avez vous-même réalisée durant vos vacances. Toujours plus sympa que les éternels clichés de Palavas-les-Flots!

4. Oser le grand format

Vous trouvez que vos photos sont belles et vous recevez des pluies de compliments sur Facebook? Osez le tirage grand format! Non seulement vous découvrirez vos photos et vous vous délecterez de leurs ingénieux détails, mais c’est aussi un excellent moyen d’en faire profiter votre entourage. Et si vous songiez à exposer vos œuvres une fois encadrées? De nombreux bars, restaurants et entreprises sont à la recherche de nouveaux talents.

5. Se la jouer vintage

Ah les albums photos que vos parents remplissaient chaque année, annotant au stylo-plume leurs souvenirs de vacances… Pourquoi ne marcheriez-vous pas sur leurs traces? Jouez-la vintage jusqu’au bout! Imprimez vos photos en noir et blanc ou sépia, armez-vous de votre plus belle plume d’oie et créez un album-photo home made à faire pâlir votre grand-mère! Si vous vous sentez tout de même l’âme plus moderne, pensez au livre photo. Une belle façon de compiler vos plus beaux voyages sans pour autant user l’encre de vos stylos.

Slate.fr

Newsletters

Faut-il encore défendre le rap?

Faut-il encore défendre le rap?

Cela fait trente ans que certains acteurs du milieu rap tentent d’expliquer ce qu’est réellement cette musique, devant des gens qui ne veulent rien entendre dans le but de servir une idéologie. La polémique sur Médine en est un nouvel exemple.

Quand les actrices cédaient leurs corps et leur vie personnelle aux studios

Quand les actrices cédaient leurs corps et leur vie personnelle aux studios

En devenant une industrie, Hollywood s'est structuré en studios, avec le corps des femmes, actrices malléables à volonté, comme valeur marchande, et avec les avortements forcés, le «slut shaming» ou le chantage comme outils de coercition.

Il n'est pas surprenant que Simeoni et Talamoni aient proposé d'ouvrir les ports corses aux migrants

Il n'est pas surprenant que Simeoni et Talamoni aient proposé d'ouvrir les ports corses aux migrants

Les dirigeants nationalistes ont proposé d'accueillir l'Aquarius. Une démarche qui s'inscrit dans une longue tradition d'accueil.

Newsletters