Économie

Prévention routière et Snapchat, un tandem qui matche! 

Temps de lecture : 2 min

Aborder un sujet grave - la sécurité au volant et la conduite en état d’ivresse - en utilisant les outils de communication des millenials : c’est l’initiative audacieuse de l’assureur Allianz pour sa nouvelle campagne.

kaboompics via Pixabay
kaboompics via Pixabay

CONTENU PARTENAIRE - Il est quatre heures du matin. La soirée - bien arrosée - touche à sa fin. Alors que vous vous apprêtez à rentrer vaillamment à pied, une question persiste cependant dans votre cerveau embrumé. Comment subtiliser discrètement ses clefs à ce pote ivre mort qui s’apprête, malgré vos nombreuses remontrances, à prendre sa voiture ? Mais… il suffit pourtant de les capturer à l’aide d’une Pokéball, cela va de soi!

Jouer avec les codes de communication des millenials pour aborder une thématique aussi sérieuse que la sécurité routière, telle est la démarche de l’assureur Allianz pour sa nouvelle campagne, diffusée sur Snapchat en ce mois de mai 2017.

A l’aide d’éphémères «Snaps» et d’un ton délibérément décalé, l’assureur souhaite ainsi s’adresser directement aux 18-34 ans, qui plébiscitent ce réseau social. Les utilisateurs découvrent ainsi de façon humoristique «5 manières de planquer les clés dun pote qui a trop bu» (les envoyer en Chine, les capturer via une Pokéball, organiser l’exfiltration des clefs…).

Prévention en direct

Avec le slogan choc «Laissez vos snaps disparaître. Pas vos proches.», c’est la première fois qu’un assureur s’empare de la thématique de la sécurité routière sur Snapchat. Et le procédé est des plus pertinents. Car en consultant les réseaux au cours d’une soirée, pour prendre des nouvelles de leur communauté ou partager un instant avec un proche, les «snapeurs» sont immédiatement mis en lien avec la campagne.

Une façon de parler de sujets graves sur un réseau généralement utilisé pour s’informer sur le quotidien des YouTubeurs ou s’envoyer des selfies garnis de filtres délirants. L’alcool demeure en effet une des principales causes de mortalité sur les routes françaises.

Lors des périodes considérées comme festives pour les digital natives (les week-ends, les jours fériés, les vacances scolaires), 63% des accidents mortels sont liés à la consommation d’alcool. Et près de 90% des Français boivent de l’alcool lors de leurs sorties…

Marquer une génération

La campagne menée par Allianz rappelle ainsi que l’absorption de mojitos et autres shots de vodka conduit inexorablement à une mauvaise coordination des gestes, des troubles de la vue et une sensation de somnolence. Attitudes peu propices à une conduite impeccable.

Bref, en plus de se faire un joli coup de pub auprès des millenials, la campagne d’Allianz risque de marquer toute une génération. Au même titre que la génération née dans les années 1990 n’a pas oublié le fameux capitaine de soirée «Sam», présenté massivement sur toutes les chaînes de télévisions.

Allez, un petit effort de mémoire, vous vous souvenez sans aucun doute du mot d’ordre donné naguère : «Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas!»

Slate.fr

Newsletters

Le Who's Who de la Paris Fashion Week

Le Who's Who de la Paris Fashion Week

Du 24 septembre au 5 octobre, la Fashion Week de Paris attirera celles et ceux qui comptent aujourd'hui dans la mode, des grandes maisons à la jeune garde.

L'austérité aussi est responsable de l'épidémie de rougeole

L'austérité aussi est responsable de l'épidémie de rougeole

Tout n'est pas de la faute des anti-vaccins.

Emplois vacants: le problème n'est pas celui que l'on croit

Emplois vacants: le problème n'est pas celui que l'on croit

Emmanuel Macron a relancé un débat dans lequel les partis pris idéologiques sont tels qu'il est difficile d'y voir clair. Les statistiques nous éclairent pourtant sur la réalité économique.

Newsletters