Monde

Du remue-ménage au sommet de Copenhague

Temps de lecture : 2 min

Depuis plusieurs heures maintenant, des centaines de personnes manifestent à Copenhague. Il réclament le droit pour les ONG de rentrer dans le Bella Center qui accueille la conférence sur le climat.

Selon Youphil qui a joint un manifestant français présent sur place, «la police n'a pas hésité à faire usage de la violence». Le compte Twitter de Libération parle, lui, d'une manifestation qui «frise l'émeute», dénombrant dix blessés parmi les manifestants.

Les forces de l'ordre auraient matraqué les manifestant et procédé à près de 230 interpellations selon le Guardian.

Deux militants ont cependant pu s'introduirer dans le centre de conférence et prendre la parole à la tribune comme le rapporte Youphil, vidéo à l'appui.

Parallèlement à ces évènements, la présidente de la conférence, la danoise Connie Hedegaard, a démissioné ce matin de son poste. Remplacée  par le Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen, elle devrait désormais se consacrer aux consultations informelles entre les ministres.

[Voir le diaporama sur Libération]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: un manfestant face à des policiers danois à Copenhague aujourd'hui. REUTERS/Pawel Kopczynski

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters