Monde

Un Canadien condamné à huit ans de prison pour vol de sirop d’érable

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 02.05.2017 à 11 h 04

Repéré sur CBC, Radio Canada

9.500 barils avaient été dérobés entre août 2011 et juillet 2012.

Pouring maple syrup on stack of pancakes | PIVISO via Flickr CC License by

Pouring maple syrup on stack of pancakes | PIVISO via Flickr CC License by

Il en fallait des pancakes sur lesquelles déverser le sirop. Entre août 2011 et juillet 2012, plus de 9.500 barils de sirop d'érable (soit près de 3.000 tonnes) ont été dérobés dans un entrepôt de Fédération des producteurs acéricoles du Québec, à Saint-Louis-de-Blandford, à près de 150 kilomètres, au Nord-Est de Montréal. Au total, les autorités estiment la valeur de ce vol à 18,7 millions de dollars canadiens (soit 12,5 millions d'euros).

C'est en juillet 2012, lors d'un inventaire de routine, qu'il a été découvert qu'un baril qui devait être rempli de sirop était en réalité vide, indique le site de la radio publique canadienne, la CBC.

«Les membres de la fédération ont vite compris que des dizaines de ses barils ne contenaient pas du sirop, mais de l'eau.»

Fortes amendes

Vingt-six personnes ont été arrêtées au cours de l'enquête, et trois ont finalement été condamnées, en novembre 2016. Les peines ont, elles, été annoncées ce 28 avril. Richard Vallières, l'homme accusé d'être la tête pensante, a été condamné à huit ans de prison, et 9,4 millions de dollars d'amende (6,3 millions d'euros), le juge estimant utopique l'hypothèse de remboursement des 18,5 millions de dollars. La CBC explique qu'il a été reconnu coupable de vol, fraude, et recel de biens volés.

«Lors de son procès devant la Cour Supérieur de Québec, il a raconté qu'il avait rempli les barils de sirop avec de l'eau. Son avocat avait avancé qu'il avait été poussé à le faire par un homme qui tenait une arme. Mais des témoins appelés par la Couronne l'ont dépeint comme l'un des chefs de bande.»

S'il venait à ne pas payer cette somme, il purgerait six ans de plus de prison, explique Radio Canada, qui souligne que deux autres personnes (dont le père de Richard Vallières) ont également été reconnues coupables pour leur rôle dans cette affaire. Ils ont été condamnés à deux ans de prison et de 6.600 à 1,29 million d'euros d'amende, et pourront passer plus de temps en prison s'ils ne remboursent pas ces sommes.

Les trois hommes ont cependant fait appel de leurs sentences, précise la CBC. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte