MondeEconomie

Les sept métiers que les robots intelligents vont nous prendre en premier

, mis à jour le 01.05.2017 à 10 h 17

Pixabay https://pixabay.com/fr/robot-japon-centre-commercial-1964072/

Pixabay https://pixabay.com/fr/robot-japon-centre-commercial-1964072/

La révolution robotique devrait provoquer la plus importante transformation du marché du travail depuis la révolution industrielle prévient le magazine Forbes. Et l’ampleur du choc économique et social que va provoquer l’arrivée des robots intelligents est loin d’être mesurée.

Selon un sondage réalisé aux Etats-Unis par le Pew Research Center, pas moins de 80% des Américains estiment que leur emploi va «probablement» ou «surement» exister encore dans sa forme actuelle dans les 50 prochaines années. Ils se trompent lourdement. Et attention, les emplois qui seront pris en premier par les robots intelligents ne sont pas seulement manuels ou peu qualifiés. Cette révolution est d’ores et déjà en marche. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les dernières prévisions de l’institut IDC.

Sept professions sont particulièrement menacées et ce ne sont pas forcément celles qui viennent les premières à l’esprit.

Camionneurs

Il y a aujourd’hui 3,5 millions de camionneurs aux Etats-Unis. Si les prévisions de McKinsey sont justes, en moins de dix ans un tiers des camions circulant sur les routes américaines seront autonomes.

Ouvriers du bâtiment

SAM (Semi-Automated Mason, le maçon semi-automatique) est deux à trois fois plus productif qu’un maçon humain en étant capable de poser par jour 1.200 briques à comparer pour un homme à un nombre compris entre 300 et 500. Et ce n’est qu’un début. Les bulldozers et les grues deviendront aussi rapidement autonomes.

Conseillers juridiques

Selon un rapport du cabinet Deloitte, 39% des emplois dans les services juridiques seront automatisés d’ici 2020. Sont directement concernés, les recherches de législations, les analyses de contrats et l’audit.

Personnel médical et médecins

Les robots médicaux font des progrès très rapides. Watson, le robot médical conçu par IBM, travaille déjà avec des équipes médicales pour détecter et traiter des cancers et les robots devraient bientôt participer activement aux diagnostics et aux interventions chirurgicales.

Comptables

Faire tourner les logiciels comptables, établir les bilans, les balances financières, vérifier les écritures, calculer les rentabilités, mesurer les stocks, sont des tâches que les robots feront mieux que les humains. Les analystes financiers ne sont pas mieux placés que les comptables. Les machines sont déjà capables de détecter des évolutions et des tendances plus rapidement et plus précisément qu’eux.

Rédacteurs

Les romanciers ont toujours de l’avenir, mais les rédacteurs financiers ou ceux qui rédigent des rapports de toutes sortes ont un avenir limité. Les machines commencent à être capables d’écrire des textes factuels de plus en plus lisibles.

Vendeurs

Au fur et à mesure que les consommateurs passeront de plus en plus par le commerce électronique et utiliseront des logiciels pour déterminer précisément le type de produits, de prix et la disponibilité, les vendeurs disparaitront.

Si ces évolutions semblent effrayantes, il faut pourtant se rappeler des leçons de l’histoire. De nombreuses professions ont disparu et de nombreuses ont été créées. Le processus de destruction/création est encore à l’œuvre. Aucun de nos grands-parents n’était un designer d’applications, un scientifique spécialiste des datas ou un pilote de drone.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte