Science & santé

«Il agit constamment comme un gamin alors que j'attends un homme»

Lucile Bellan, mis à jour le 25.04.2017 à 14 h 06

Cette semaine, Lucile conseille Nina, une jeune femme qui ne supporte plus l'immaturité de son ami.

Les bulles de savon | par Edouard Manet via Flickr CC License by

Les bulles de savon | par Edouard Manet via Flickr CC License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

Je vous écris aujourd'hui car je ne sais plus vraiment où j'en suis avec mon copain. Cela fait un an et demi que nous sommes ensemble mais depuis plus d'un an, il ne travaille pas.

Il vit chez ses parents à quasiment 30 ans, n’a pas de permis, pas de travail. Je suis tout l'inverse: 22 ans, étudiante en droit, salariée à côté, permis avec voiture, en appart depuis 17 ans.

Quand je l'ai rencontré, il travaillait et m'a dit être aussi ambitieux que moi, vouloir les mêmes choses. Aujourd'hui, rien ne se passe. Je l'aime mais son inactivité, son manque de maturité et de responsabilité impactent beaucoup sur mes sentiments donc ma libido et mon moral... Il agit constamment comme un gamin alors que j'attends un homme, ce qu'il m'avait montré au premier abord.

Je ne sais plus quoi faire ni ce que je veux. Je l'aime, je ne veux pas être sans lui mais j'ai l'impression de ne plus rien ressentir et qu'il ne me donne plus envie. Dois-je abandonner?

Nina

Chère Nina,

Je pense qu’il est compliqué et rare dans un couple de suivre exactement le même chemin. Surtout maintenant, où les parcours professionnels peuvent être accidentés, entrecoupés de formations ou de reprise d’études. Il y a un temps où l’un porte l’autre et réciproquement. C’est un mode de fonctionnement qui peut être financier (l’un fait ses études pendant que l’autre travaille et paye les dépenses courantes) ou émotionnel (il peut arriver qu’une partie du couple ai besoin de plus de soutien à un moment donné).

Dans votre situation, votre motivation à réussir et vos projets ne portent pas votre compagnon. Ils l’endorment, et peut-être même qu’ils le bloquent (à cause de la peur d’échouer). En ayant cette attitude passive, il a démissionné également de votre couple. Vous ne partagez plus rien, n’avez plus de projets en commun. Il est possible que ce soit une position consciente, mais elle peut aussi être inconsciente. Et elle peut également être le symptôme d’un mal-être beaucoup plus profond.

C’est bien normal que de votre côté, cette attitude vous coupe vos envies et abîment vos sentiments. Vous ne pouvez pas porter seule le projet de deux vies, surtout au regard de toutes les responsabilités que vous endossez déjà.

Pour moi, cette situation intenable appelle une discussion honnête. Vous devez lui demander si votre couple est encore aussi important pour lui qu’il l’est pour vous et si ses ambitions d’il y a un an et demi ont changé. Vous devez lui demander ce dont il a envie au fond de lui. Si ses projets ont été mis à mal à cause d’un défaut de confiance en lui, vous pourrez toujours l’épauler. Si son mal-être est sérieux, il pourra aussi toujours compter sur l’aide d’un professionnel. Mais si son but est de «profiter de la vie» sans attaches, sans responsabilités et sans autre but que de vivre au jour le jour alors ne vous acharnez plus. Il est moins question de définir ici qui a tort ou qui a raison mais de savoir si, en tant que couple, vous regardez encore dans la même direction. C’est une question qu’il convient de se poser à deux le plus souvent possible, dans les bons comme les mauvais moments si l’on souhaite la longévité de son couple.

Si vos envies et vos désirs divergent de manière irréconciliable, et c’est possible, alors vous ne devez pas culpabiliser d’aller chercher un homme qui vous convienne ailleurs. L’homme que vous avez devant vous n’est plus le même que celui dont vous êtes tombée amoureuse. Si cette évolution est voulue et assumée, vous n’avez pas à le changer pour le rendre conforme à vos espérances.

Lucile Bellan
Lucile Bellan (150 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte