Boire & manger

Avec la recette perdue de son père, elle devient millionnaire

Temps de lecture : 2 min

Au menu: viande frites sur une brochette.

kushikatsu | ume-y via Flickr CC License by
kushikatsu | ume-y via Flickr CC License by

Il y a plusieurs années de cela, Hiroe Tanaka a reçu en héritage de son père une mystérieuse recette censée lui permettre de cuisiner une forme particulière de kushikatsu, de la viande frite sur une brochette. Ce que ne savait pas la jeune femme à l'époque, c'est que cette petite recette manuscrite allait changer sa vie et faire d'elle une multimillionaire.

Sur son site, Bloomberg raconte que cette success story incroyable commence dès le plus jeune âge de Tanaka, lorsqu'elle lui demandait sans cesse des kushikatsu.

«Son père, dit-elle, a réalisé ce que les autres n'ont pas fait: que les cuisiner est un art. L'huile, la préparation et la sauce doivent être parfaites. Pendant des années, il a utilisé son temps libre d'agent immobilier pour perfectionner le kushikatsu pour elle.»

Lorsqu'il est décédé, elle a repris le flambeau du kushikatsu.

Pendant de longues années pourtant, Tanaka n'a pas réussi à réitérer l'exploit de son père, même avec l'aide de professionnels. En 2008, la crise frappe le restaurant où elle travaille, la poussant à faire ses cartons. C'est à ce moment-là qu'elle retrouve un petit mot manuscrit, écrit par son père avant son décès: la fameuse recette de ses délicieux kushikatsu.

Secret gardé

Avec un collègue, elle tente sa chance, et c'est un succès, elle retrouve le goût délicieux de son enfance. Ils décident alors de louer un petit restaurant pour jouer leur va-tout. Le succès ne s'est pas fait attendre. «Les gens faisaient la queue à une heure du matin. Nuki [collègue de Tanaka] a dû installer des tables en plus dehors. Le nombre de vélos garés devant le restaurant a provoqué la colère des voisins.»

D'autres restaurants ouvrent et les deux cuisiniers décident de transformer leur affaire en franchise. Aujourd'hui, Kushikatsu Tanaka, c'est le nom de l'entreprise de Tanaka et Nuki, a compté 2,9 millions de dollars de profit l'année dernière, soit 57% d'augmentation par rapport aux 12 mois précédents. Tanaka «possède 4% de l'entreprise, une part qui vaut maintenant trois millions de dollars. D'une certaine façon, c'est le dernier cadeau de son père. Et pour la recette, elle dit qu'elle seule et Nukia l'ont vu depuis qu'elle l'a retrouvée, et cela va rester comme ça.»

Newsletters

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

L’une des plus anciennes distilleries de whiskey encore en activité, The Old Bushmills Distillery, a traversé les siècles à hauteur d’homme et de femme, avec ses moments de gloire et ses blessures. Pour mieux le raconter dans ses bouteilles.

Selon un ex-conseiller, Trump a grossi à cause de la Maison-Blanche

Selon un ex-conseiller, Trump a grossi à cause de la Maison-Blanche

Non non, ce n'est pas la faute de son régime à base de KFC et de Big Mac.

L'art culinaire de la brasserie Le Tout-Paris et du restaurant italien Langosteria

L'art culinaire de la brasserie Le Tout-Paris et du restaurant italien Langosteria

La capitale française est bien celle de la gourmandise en Europe. La preuve par ces deux nouvelles adresses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio