France

La qualification de Marine Le Pen, succès en demi-teinte pour le Front national

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 23.04.2017 à 20 h 51

La deuxième position de la présidente du FN est une indéniable victoire, avec un score qui modère néanmoins ses ambitions présidentielles.

Marine Le Pen votant à Hénin-Beaumont, le 23 avril 2017. ALAIN JOCARD / AFP

Marine Le Pen votant à Hénin-Beaumont, le 23 avril 2017. ALAIN JOCARD / AFP

Avec des estimations qui tournent autour de 21,6-22% des voix, derrière Emmanuel Macron qui arrive en tête avec environ 24% des suffrages, le Front national obtient, pour la deuxième fois de son histoire, une place au second tour d’une élection présidentielle. Le pari de Marine Le Pen est donc réussi.

Cette fois, nulle sidération cependant, contrairement au séisme politique qu'avait constitué la qualification au second tour de Jean-Marie Le Pen en 2002, éliminant contre toute attente le candidat du Parti socialiste et Premier ministre Lionel Jospin. La qualification de la fille de Jean-Marie Le Pen pour le deuxième round de l'élection politique majeure de la Ve République était devenue une quasi-évidence pour les commentateurs, ancrant de fait cette présence dans les esprits. Même la perspective d'une victoire finale à l’élection présidentielle est passée progressivement d’hypothèse fantaisiste à éventualité statistiquement avérée –en tous les cas, envisagée par des chercheurs.

7 millions de voix

Cette configuration historique pour le parti qui émerge des marges de la vie politique française dans les années 1980, s'imposant progressivement comme celui qui remet en question la bipolarisation de la vie politique, ne peut cependant pas masquer que le FN ne parvient pas à se positionner en première place du premier tour, diminuant d'autant une possible dynamique en sa faveur dans l'entre deux tours. Il ne réalise pas non plus un score du niveau de ses précédentes performances électorales: Marine Le Pen devrait obtenir un score moindre que les 27% des élections régionales de 2015 et les 25,24% des élections départementales de la même année. Le parti ne réalise pas non plus un score comparable à ses 24,86% aux élections européennes en 2014. 

Le score de Marine Le Pen est, en revanche, bien plus élevé en suffrages exprimés que les 17,90% obtenus par la candidate lors de la précédente élection présidentielle. Reste à savoir si les 6,4 millions de voix alors obtenues, record historique en nombre de voix, sera dépassé lors de ce premier tour. Ce qui pourrait être le cas, selon les premiers résultats.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte