France

«J'hésite entre Mélenchon, Fillon et Macron»

Slate.fr, mis à jour le 22.04.2017 à 14 h 07

Les enquêtes d'opinion ont montré tout au long de la campagne qu'un grand nombre de Français ne savaient pas comment voter. Onze électeurs expliquent comment ils vont se décider au premier tour ce week-end. S'ils y arrivent...

Des votants à la primaire de la droite et du centre, le 27 novembre 2016 à Lyon |
JEFF PACHOUD / AFP

Des votants à la primaire de la droite et du centre, le 27 novembre 2016 à Lyon | JEFF PACHOUD / AFP

Le vendredi 21 avril, à 48h du passage aux urnes, trois Français sur dix ne savaient toujours pas pour qui voter au premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Odoxa pour franceinfo. Et ce sont toujours les électeurs de gauche qui sont les plus hésitants: 50% des sympathisants de gauche ne savent pas encore pour qui voter.

Entre qui et qui, pourquoi, et comment vont-ils se décider? Voici 11 exemples. 

1.Marc*, 25 ans, Paris, assistant parlementaire

Vous hésitez entre qui et qui?

Entre un peu tout le monde. Grosso modo de Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron.

Pourquoi?

Aucun d’eux ne me satisfait suffisamment.

En 2012, vous aviez voté pour qui?

Au premier tour pour Jean-Luc Mélenchon, au second pour François Hollande.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Non, jamais. L’importance de l’élection rend le choix plus lourd de conséquences. Mon choix sera plus approfondi et ne se fera pas sur l’étiquette ou la tête du candidat. Il y a aussi le fait que je sois militant socialiste et que, depuis 2012, j’ai voté socialiste à toutes les élections intermédiaires.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Je ne sais pas justement… Attendre le dernier moment.

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

Dans l’isoloir, dimanche. À part si j’élimine un choix d’ici là, mais j’en doute un peu.

***

2.Alexandre, 24 ans, Rantigny, inspecteur électrique

 

Vous hésitez entre qui et qui? 

J’hésite actuellement entre Asselineau, Cheminade et Dupont-Aignan. J'ai tout de même une préférence pour le premier cité.

Pourquoi? 

J'estime que la participation de la France à l'Union Européenne est le thème politique le plus important en ce moment. Je suis pour une sortie de cette union et ces candidats sont, je pense, les plus honnêtes et compétents sur ce sujet.

Ces trois là sont ceux qui m'ont fait la meilleure impression lors du débat à onze. Ils m'ont semblé proposer des plans politiques vraiment différents de ce qu'offrent les partis politiques classiques, et les nombreux faits qu'ils ont exposé durant ce débat ont rarement pu être démontés par les candidats «majeurs».

En 2012, vous aviez voté pour qui?

En 2012, j'avais voté contre Nicolas Sarkozy (pour François Hollande, donc, par dépit) au deuxième tour, après m'être abstenu. 

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Non, c'est la première fois que je m’intéresse autant à la politique.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

La première fiche que j'aurais à portée de main dimanche sera dans mon enveloppe! (rires). Non, je lirai en détail les programmes et choisirai celui qui me convient le plus en fonction de ses idées géopolitiques, économiques et sociales.

 

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

Je m'y mets samedi sans faute!

***

3.Micheline, 87 ans, Champigny-sur-Marne, retraitée

 

Vous hésitez entre qui et qui?

J’hésite entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Pourquoi?

Je suis vieille, je n’ai pas d’avenir, je vais voter pour mes petits-enfants. C’est en fonction de leur choix que je me déciderai. J’en ai parlé avec eux. Mais ils ne savent pas non plus. L’un de mes petits-fils aime Hamon, mon beau-fils Mélenchon, ma fille Hamon. Je penche plus pour Emmanuel Macron, car j’estime que ce sera mieux pour l’économie du pays et la France n’est pas dans une bonne situation. Il a des atouts importants sur ce sujet, pour le reste je trouve son programme trop vague et je me méfie de l’homme providentiel. Pourquoi pas un gouvernement avec des personnes qui ne soient pas des professionnels de la politique. Jean-Luc Mélenchon a changé, ce n’est plus le Stalinien d’une époque. Mais sortir de l’Europe, ou «des traités européens» comme il dit, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Quant à Benoît Hamon, il n’a pas tellement de poids, il ne passera pas. Pourvu que l’on se retrouve pas avec un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen.

 

En 2012, vous avez voté pour qui?

François Hollande.

Ça vous est déjà arrivé d’hésiter comme ça?

Cela fait plus de 50 ans que je vote, je n’ai jamais connu une situation pareille, je n’avais jamais hésité à ce point-là. Or, c’est important car le président a beaucoup de pouvoir dans notre pays.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Je me déciderai avec ma famille, je voterai en fonction d’eux.

***

4.Oriane, 24 ans, Limours, assistante commerciale

 

Vous hésitez entre qui et qui?

Pour le vote de dimanche, j'hésite entre plusieurs personnes notamment entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Ou bien, je vais voter pour un «petit» candidat.

 

Pourquoi?

Je n'arrive pas à me retrouver dans un candidat en particulier et je suis lassée par la politique. En ce moment on entend parler que de ça sur Internet, sur les réseaux sociaux, à la télé, dans les journaux ou même lors d'un voyage aux Etats Unis. Je suis fatiguée de n'entendre parler que de ça alors que je pense que peu importe qui est élu, cela ne changera rien.

En 2012, tu avais voté pour qui?

En 2012, j'avais voté pour Nicolas Sarkozy aux deux tours.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

C'est la première fois depuis que je suis en âge de voter que j'hésite comme ça. Je me dis que peut être que c'est parce que je suis à un âge aussi où maintenant je me rends plus compte des choses.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Essayer de regarder attentivement les programmes de chacun et de voter pour celui qui se rapproche le plus des mes idées. Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider? Je me laisse jusqu'à dimanche pour me décider.

***

5.Romain, 29 ans, Paris, cadre marketing


Vous hésitez entre qui et qui?

Mélenchon, Fillon et Macron.

Pourquoi?

A l'origine, je vote toujours à droite. J'étais parti pour voter pour François Fillon, qui me paraît avoir le meilleur programme pour dynamiser la création d'entreprise, l'initiative individuelle et qui prône un retrait de l'État que je souhaite. Mais je dois avouer que Jean-Luc Mélenchon parle de la pauvreté et de la fraude fiscale, parce que contrairement à ce que je ne cesse de lire, il a une vraie vision pour donner à l'Europe l'âme qui lui manque, parce qu'il a la force de représenter et de défendre la force à l'internationale. Je me retrouve donc écartelé entre deux candidats inconciliables, l'un amoché par les affaires, l'autre qui raconte de belles choses, mais qui me fait presque penser à l'un de ces faux services de trading en ligne qui pullulent sur internet. Franchement, je ne sais pas ce que je vais faire.

En 2012, vous avez voté pour qui?

Nicolas Sarkozy au premier tour.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Non.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Je n'en ai tellement aucune idée, que j'ai envie de voter Macron pour gagner du temps. Cinq ans de rien, pour prendre le temps de réfléchir. Et il y a aussi l'effet Villepin, dont l'adhésion à Macron m'a rassuré. L'espoir que l'élection de Macron suscite une recomposition politique plus sereine.

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider? 
Cinq ans.

***

6.Alexandre, 27 ans, Toulouse, Responsable communication

Vous hésitez entre qui et qui?

Emmanuel Macron et François Fillon. 

Pourquoi?

Concrètement, j’ai eu un environnement de droite depuis ma plus jeune enfance, (même d’extrême droite avec mes grands-parents) et c’est peut être pour cela que j’ai voté Nicolas Sarkozy en 2012. Cette année, François Fillon aurait été la personne pour laquelle j’aurai voté en temps normal, j’estime qu’il a le charisme et le potentiel pour diriger notre pays. Mais avec toutes les accusations contre lui, ce serait vraiment être con que de lui faire confiance, mais qui mettre à sa place?

Pourquoi Macron du coup? Parce qu’il a l’air d’être assez sincère sur ses intentions, ses idées tiennent la route, mais je ne trouve pas qu’il est le charisme et le poids que peuvent certainement avoir les autres candidats. Alors, que faire?

En 2012, vous avez voté pour qui?

Nicolas Sarkozy.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Absolument pas. Avec toutes les attaques médiatiques sur les candidats, les révélations, il est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions sur qui voter. À côté de ça, que se soit l’un ou l’autre, on sait déjà à l’avance que quasiment rien de leur programme sera respecté, qu’on va encore avoir ce sentiment d’injustice envers nous, citoyens, à la fin du mandat du prochain dirigeant. J’ai toujours ce sentiment que se soit la droite, ou la gauche, c’est le même résultat. On nous prend pour des pigeons. Ça sera quoi votre technique pour trancher? Les discussions entre ami certainement.

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

La veille, je ne souhaite pas hésiter jusqu’au dernier moment, je ne joue pas ma vie non plus. Mais c’est vrai que j’ai toujours ce sentiment que cette élection ne changera rien du tout.

***

7.Benjamin, 32 ans, chef d’entreprise, Paris

Vous hésitez entre qui et qui?
Entre François Fillon et Emmanuel Macron.

Pourquoi?
Pour éviter les extrêmes qui conduiraient à la ruine du pays en quelques mois
Pour éviter le PS qui a été d'echec en echec pendant les cinq dernières années. J'aimais bien Macron au début de sa campagne avant de réaliser qu'il lui manque un programme solide, un futur gouvernement et parfois ses phrases sont vides de sens! Pour l'instant, je pense voter pour Fillon qui a l'expérience et qui a un programme qui tient la route.

En 2012, vous avez voté pour qui?
Nicolas Sarkozy.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?
Jamais. Mais encore plus important, je n'ai jamais eu peur d'une élection et celle-ci pourrait déboucher sur une énorme erreur des Français.

Ça sera quoi votre technique pour trancher?
Celui qui a le plus de chance d'aller au second tour et de battre «l’extrême» en face de lui.

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?
Samedi 22…

***

8.Sophie*, 25 ans, Cergy, chargée de communication 

 

Vous hésitez entre qui et qui?

Je sais pour qui je ne veux pas voter mais je n'ai pas encore assez d'éléments pour hésiter entre deux candidats.

 

Pourquoi?

J'ai du mal à m'intéresser aux campagnes des candidats. Je trouve que l'on parle beaucoup plus de leurs travers et leurs histoires de magouilles ou de coeur que de leurs ambitions et leurs volontés.

 

En 2012, vous avez voté pour qui?

Blanc.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Oh oui!

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Si je n'y arrive pas, voter blanc. Pour moi, c'est très important de tout de même se déplacer pour faire valoir son droit et son devoir.

 

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

Vendredi soir. Je compte me plonger dans plusieurs articles de presse cette semaine et regarder plusieurs émissions sur le sujet ainsi que le débat que j'avais loupé.

***

9.Aïssa*, 24 ans, Paris, étudiante en informatique

 

Vous hésitez entre qui et qui? 

J'hésite entre Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et le vote blanc.

 

Pourquoi?

Ce qui me dérange c'est que pour des hommes qui disent vouloir œuvrer pour le peuple, Mélenchon et Hamon n'ont pas su mettre leurs égos de côté pour s'allier au nom du bien commun, car leurs programmes sont assez similaires et en réunissant les électeurs de la France Insoumise et du PS, il y a moyen d'élaborer un dessein humaniste pour la France. C'est dommage!

 

En 2012, vous aviez voté pour qui?

En 2012, j'ai voté pour François Hollande par défaut, car dans mon esprit c'était TOUT sauf Sarkozy.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Oui j'hésite tout le temps car depuis que j'ai le droit de voter aucun candidat n'a su éveiller une flamme politique en moi. Je me sens représentée par personne, je me reconnais dans aucun candidat.

 

Ça sera quoi votre technique pour trancher? 

Voter blanc, même si ce n'est pas comptabilisé...

 

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider? 

Jusqu'à l’isoloir?

***

10.Sébastien, 41 ans, Paris, réalisateur

 

Vous hésitez entre qui et qui?

J’hésite entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

Pourquoi?

Dès la primaire j’ai soutenu Benoît Hamon car pour une fois j’ai eu le sentiment d’être en accord quasi-total avec un candidat. Son programme est très fouillé, très travaillé. Surtout il me semble qu’il pose les bonnes questions aujourd’hui pour que nous soyons prêts pour demain. Il se projette et c’est très rare chez les hommes politiques qui en sont souvent à gérer l’urgence ou le problème de la veille…  Sa campagne est malheureusement désastreuse, et pas seulement parce qu’il a été lâché par le PS et nombre de personnalités prêtes à aller à la soupe Macron pour décrocher un poste. Il a aussi une part de responsabilité: le revenu universel mal expliqué, mal calibré, son manque de visibilité au quotidien (où sont les meetings?), le temps perdu à négocier avec EELV, etc.

Je suis donc un peu déçu même si la raison me dit que le fond est toujours là et qu’il vaut la peine d’être défendu. Je pense qu’il a un temps d’avance sur les autres candidats mais qu’il est toujours difficile de faire passer des idées d’avant-garde.

Il y a une pression depuis quelques semaines… Cette pression existe dans les conversations avec les amis, sur les réseaux sociaux. La source, ce sont les sondages évidemment. Les stratégies ont pris le dessus sur le fond. Ça se crispe de tous côtés. C’est la peur, encore une fois, qui prend en tenaille tout le monde. Cette peur entraîne forcément l’irrationnel.

Jean-Luc Mélenchon ne me séduit pas suffisamment pour que je le soutienne aveuglément. Sur l’Europe notamment, il m’inquiète même si j’ai beaucoup de reproches à faire à cette europe ultra-libérale. Il s’adresse très bien aux ouvriers et aux employés et il a raison car ils ont étés oubliés si longtemps. Il est intelligent, érudit et ce n’est pas rien mais je reste à distance…

En 2012, vous avez voté pour qui?

François Hollande, sincèrement mais sans illusions.

Ça vous est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Jamais. En 2002 par exemple j’ai fait le choix de Jospin dès le premier tour car je voyais la gauche très divisée et Le Pen en embuscade. Si on prenait un peu de recul le second tour Le Pen / Chirac était prévisible et je m’en inquiétais donc je n’ai pas hésité. Je n’ai pas hésité au second tour non plus et comme des millions de gens de gauche j’ai donné ma voix à Chirac qui ne nous l’a pas rendu…

Le sondages nous mettent dans une situation impossible. D'autant qu’il y a une défiance envers eux depuis le Brexit et Trump. Et, en même temps, si on regarde de près ces deux situations les sondages indiquaient subtilement la tendance...

Ça sera quoi votre technique pour trancher?

Aucune idée. Si c’était entre le cœur et la raison encore… Mais le cœur me pousse vers Hamon et la raison me dit de bien jauger la situation… Je redoute un second tour François Fillon / Marine Le Pen plus que tout. Le vote d’impulsion va être important dimanche, je le crains. Je n’ai pas envie d’y participer pourtant. Peut-être que la meilleure solution est de se dire que l’on aura voté par fidélité à ses idées. C’est sans doute la seule raison que je pourrais assumer dans les mois qui viennent, en espérant que…

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

Dimanche matin. Je vote par procuration, j’enverrai un sms à la personne qui doit voter pour moi.

11.Manon, 25 ans, Paris, étudiante à Sciences Po Paris

Vous hésitez entre qui et qui?

J'hésite principalement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

Pourquoi?

J'ai toujours été de gauche. J'aime beaucoup le programme et le personnage de Benoît Hamon, mais j'ai l'impression que certains sujets lui échappent, notamment la culture et l'éducation, points sur lesquels je trouve que son programme est trop léger. Pour moi c'est un sujet central pour notre avenir. Et j'avoue aussi me faire un peu avoir par les sondages. J'aimerais voter pour un candidat qui peut porter ses idées au deuxième tour mais j'ai peur de son manque de popularité. J'ai voté pour lui à la primaire, et je trouve ça triste de le lâcher à l'élection. Sur la question de l'éducation, je soutiens Emmanuel Macron, mais il me perd sur d'autres sujets.

En ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon, j'hésite à m'orienter vers des positions plus radicales. J'ai cependant un peu de mal avec le personnage de Mélenchon et son côté très caractériel. Je suis aussi fondamentalement opposée à la sortie de l'Europe. J'espère qu'il n'aura pas à aller jusque là puisqu'il pense dans un premier temps renégocier les traités. L'idée de profondément changer notre système institutionnel est tentant, et le programme économique de Mélenchon, s'il , je pense, ne s'appliquait pas bien à notre situation en 2012, semble beaucoup plus cohérent dans notre situation actuelle. Mais si Mélenchon passe, il va falloir un soutien sans faille de la population pour l'aider à mettre en place des mesures qui vont être très difficiles à faire passer.

En 2012, vous aviez voté pour qui?

En 2012, j'ai voté Hollande de la primaire au second tour. Je suis déçue sur plein de sujets mais je trouve aussi de vrais aspects positifs dans son quinquennat.

Ça t’est déjà arrivé d'hésiter comme ça?

Je n'ai jamais hésité comme ça, c'est la première fois.

Ça sera quoi ta technique pour trancher?

Aucune idée de ma technique pour trancher. Je pense que ça va se jouer dans les derniers jours. Je relis les programmes, et je suis leurs interventions pour essayer de choisir le projet le plus cohérent. Je veux aussi être sure que mon vote permettra de bloquer les idées rétrogrades de François Fillon et de Marine Le Pen qui me font vraiment peur.

Vous vous laissez jusqu'à quand pour décider?

C'est peut être horrible mais je me laisse jusqu'au 23 avril, ahah. Il est vraiment possible que mon choix final se fasse dans l'isoloir, et c'est aussi ce qui me fait peur. Car je ne crois pas être la seule dans ce cas. Je pense que ces élections vont être une vraie surprise.

 

Temoignages recueillis par la rédaction de Slate.fr par téléphone et par mail.

* Le prénom a été changé

Slate.fr
Slate.fr (9114 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte