Monde

Un lien entre comportement violent et pleine lune

Temps de lecture : 2 min

Les comportements violents sont plus fréquents les soirs de pleine lune, selon une récente étude australienne. Des chercheurs ont examiné 91 cas de patients tellement violent qu'ils ont dû être mis sous calmants ou physiquement retenus dans un hôpital de Newastle, dans l'Etat du New South Wales.

Parmi ces 91 cas observés au cours d'une année, 21 (soit 23%) ont eu lieu un soir de pleine lune. En revanche, les cas où la sécurité a été appelée pour des problèmes moins graves ne présentent pas la même corrélation avec le cycle de la lune. Le travail souligne donc un lien avec la pleine lune seulement pour les problèmes de comportements sévères, alors que la plupart des travaux précédents se concentraient sur des patients moins violents.

Selon les auteurs, une explication possible pour ce lien serait qu'il y a plus de chances pour que les gens prennent des drogues ou de l'alcool un soir de pleine lune, ce qui expliquerait une augmentation dans le nombre de violences ou de délires.

[Lire l'article complet sur theaustralian.com.au]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran de theaustralian.com.au

Newsletters

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

En souhaitant effacer de l'histoire certaines personnalités, les Romains ont fait tout le contraire. Une leçon à méditer, surtout avec des ex-dirigeants comme Trump.

Newsletters