Tech & internet

Une intelligence artificielle a appris à gribouiller comme les humains

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 14.04.2017 à 17 h 23

Repéré sur The Verge

Bientôt, elle pourrait peut-être perfectionner vos créations.

Interpolation - image fournie par Google.

Interpolation - image fournie par Google.

Il y a quelques mois, Google lançait une intelligence artificielle capable de reconnaître vos gribouillages. Quick, Draw!, c'est son nom, vous mets au défi de dessiner quelque chose que l'I.A. pourra reconnaître en moins de vingt secondes. 


Et bien tous ces dessins ont été réutilisés pour apprendre à l'I.A. Sketch-RNN à dessiner de lui-même. Google, explique The Verge, a reçu plus de cinq millions de dessins avec Quick, Draw! et analysé à la fois le résultat final mais aussi le parcours du trait sur l'écran.

«Ha et Eck [les chercheurs de Google responsables du projet] ont rassemblé 70.000 dessins d'entraînement pour 75 catégories différentes, notamment le chat, le camion de pompier, le jardin, le hibou, le cochon, le visage et la sirène. Leur objectif? Créer une machine qui peut “dessiner et généraliser des concepts abstraits d'une façon similaire à l'humain.”»

Au début, Sketch-RNN s'appuyait sur les dessins humains, mais plus que de simplement les copier, il en analysé le concept pour produire sa propre interprétation. Par exemple, dans l'image ci-dessous, un dessin humain montre un chat avec trois yeux. Mais grâce à son analyse, Sketch-RNN a été en mesure de se souvenir que le concept du chat ne comprenait que deux yeux.

On sait que les I.A. sont douées pour créer des images réalistes à partir de photos, alors pourquoi leur faire travailler sur des gribouillages moins réalistes d'humains? Parce que, comme l'expliquent les chercheurs, cela permet de rendre le programme plus humain, plus fidèle à sa vision du monde. Progressivement, Sketch-RNN a même été capable de compléter des dessins entamés par des humains, ou de combiner plusieurs dessins afin de créer un ensemble plus complexe et plus riche en détails.

Bien sûr, ces dessins restent très simples, voire parfois incompréhensibles, mais le système mis en place par les équipes de Google est prometteur pour la suite.

«À l'avenir, un programme d'I.A. comme Sketch-RNN pourrait être utilisé comme une aide créative par les designers, les architectes et les artistes, conclut The Verge. Si quelqu'un lutte avec un dessin ou un design spécifique, ils pourraient alors faire en sorte que cette I.A. absorbe leur travail et pourrait donner quelques suggestions de variation.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte