Monde

Un scandale United Airlines peut en cacher un autre: le même jour, un passager était piqué par un scorpion

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 14.04.2017 à 10 h 40

Repéré sur CNN

L'incident est survenu en plein vol.

Scorpion | MAGALIE L'ABBE via Flickr CC License by

Scorpion | MAGALIE L'ABBE via Flickr CC License by

Depuis le 9 avril, la compagnie aérienne United Airlines est mondialement connue pour avoir fait violemment expulser un passager d'un vol surbooké. La vidéo de David Dao, traîné par terre et le visage ensanglanté, a été vue plus de 200 millions fois. Il s'avère que deux de ses dents ont été cassées.

La valeur des actions United a dégringolé, et les appels au boycott se sont multipliés. Mais ce n'est pas tout: le jour même de l'expulsion, un autre incident gênant avait eu lieu sur un vol de la même compagnie. Un Canadien qui voyageait avec sa femme de Houston à Calgary s'est fait piquer par un scorpion en plein vol.

La créature est tombée du compartiment bagage sur les cheveux de Richard Bell, qui était en train de manger, rapporte CNN.

«Mon mari a senti quelque chose dans ses cheveux. Il l'a enlevé de ses cheveux et le scorpion est tombé sur sa table. Alors qu'il le prenait par la queue, il l'a piqué», a expliqué Linda Bell.

Le personnel de bord a immobilisé l'insecte, qui a fini dans les toilettes, et appelé un médecin pour s'assurer que la piqûre n'était pas dangereuse.

Série noire

La compagnie a dû diffuser un communiqué:

«Notre personnel de bord a aidé un client qui a été piqué par ce qui semblait être un scorpion pendant un vol la semaine dernière.»

Ils se sont excusés auprès du couple, auquel ils ont offert une compensation financière.

Étonnamment, l'expulsion violente et le scorpion ne sont pas les deux seuls moments gênants qu'a connu United Airlines ces dernières semaines. Fin mars, deux jeunes filles en leggings avaient été interdites de vol. Elles volaient gratuitement en tant que membres de la famille d'employés d'United, un statut qui s'accompagne d'un certain code vestimentaire.

Comme le rappelle Bloomberg, étant donné qu'il y a peu de compétition entre compagnies aériennes sur certains trajets régionaux, où United est en situation de quasi-monopole, la très mauvaise réputation de l'entreprise n'affectera probablement pas trop sa santé financière.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte