Monde

Dix minutes de discussion avec la Chine ont permis à Trump de comprendre que la Corée du Nord, c'est compliqué

Temps de lecture : 2 min

Donald Trump a changé sa vision de la crise autour du programme nucléaire nord-coréen après une discussion de dix minutes avec le président chinois.

Donald Trump et Xi Jinping en avril 2017. JIM WATSON/AFP
Donald Trump et Xi Jinping en avril 2017. JIM WATSON/AFP

Avant comme après son élection à la Maison-Blanche, Donald Trump ne s'est jamais montré tendre avec la Corée du Nord. En témoigne ce dernier épisode en date du 11 avril 2017, lors duquel le président américain a menacé sur Twitter le régime de Kim Jong-un, avant d'envoyer un porte-avions américain près des côtes nord-coréennes. Une démonstration de force qui a forcé le président chinois, Xi Jinping, à réagir et à défendre, une nouvelle fois, l'idée d'une résolution pacifique de la crise autour du programme nucléaire nord-coréen.

Un contexte tendu, donc, qui donne aujourd'hui l'occasion au Wall Street Journal de faire la lumière sur la lecture du conflit nord-coréen par Donald Trump. Dans les colonnes du journal, le président américain explique comment, après sa rencontre et une discussion avec Xi Jinping au début du mois d'avril, il a revu son analyse et ses positions sur la question nord-coréenne.

«Après l'avoir écouté pendant dix minutes, j'ai realisé que ce n'était pas si facile. J'ai senti [que la Chine] avait un immense pouvoir sur la Corée du Nord... Mais ce n'est pas ce qu'on peut s'imaginer.»

Problématique

Une déclaration qui pose, aux yeux de Vox, quatre problèmes cruciaux et fondamentaux: Trump pensait initialement que la Chine pouvait régler la crise avec la Corée du Nord avant de se faire expliquer que, en fait, ce n'est «pas si facile»; Trump semble avoir demandé au président chinois des explications sur le contexte politique qu'il aurait pu trouver sur Google ou qu'il aurait pu solliciter auprès de ses équipes; Trump est arrivé comprendre tous les enjeux de «l'un des conflits les plus dangereux sur la planète» au terme d'une discussion de dix minutes chrono; Trump recueille des informations et des explications sur la crise nord-coréenne... auprès du plus grand rival des États-Unis dans la région.

Peut-être que tout cela ne serait pas arrivé s'il ne négligeait pas les brefings quotidiens de sécurité nationale au profit de... Fox News.

Slate.fr

Newsletters

 Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

[Interview] À l'approche de l'élection présidentielle du 24 juin, la sociologue Élise Massicard explique que les fraudes électorales n'ont pas commencé avec Erdogan et l'AKP, même si elles ont pris une nouvelle ampleur ces dernières années.

Trump et le décret qui ne servait à rien

Trump et le décret qui ne servait à rien

Donald Trump voudrait passer pour un bienfaiteur sauveur d’enfants. En réalité, son décret n’empêchera pas la détention de mineurs et mineures, ni les traumatismes qui en découlent. Certains enfants ne reverront jamais leurs parents.

Les meurtres de Noirs par la police compromettent la santé mentale des communautés afro-américaines

Les meurtres de Noirs par la police compromettent la santé mentale des communautés afro-américaines

Un quart des personnes noires tuées par la police n'était pas armé.

Newsletters