Économie / France

La grand messe de Sarkozy sur le grand emprunt

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy va tenir lundi 14 décembre sa première véritable conférence de presse au palais de l'Elysée depuis presque un an, hors rendez-vous internationaux. Le président de la République va y dévoiler les modalités et les objectifs du grand emprunt national qui sera lancé début 2010.

«Le chef de l'Etat devrait s'efforcer d'habiller politiquement des décisions marquées par une approche financière prudente, qui l'a emporté sur le volontarisme affiché initialement pour ne pas effrayer les marchés et la Commission européenne» écrit Le Point.

Commission sur l'emrpunt

Sarkozy avait annoncé la semaine dernière qu'il allait suivre les grandes lignes du rapport de la commission sur l'emprunt présidée par Alain Juppé et Michel Rocard. Le rapport préconise 35 milliards d'euros d'investissements publics, dont 13 milliards financés par le recyclage d'aides de l'Etat remboursées par les banques, et 22 milliards levés sur les marchés financiers.

«Ces sommes restent loin des 50 à 100 milliards évoqués initialement et souhaités par le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, et une soixantaine de députés UMP, rapporte Le Point. Mais Nicolas Sarkozy devrait expliquer, comme l'y invite le rapport Juppé-Rocard, que le gouvernement vise un montant total d'investissements d'une soixantaine de milliards d'euros, à terme, grâce à la mobilisation complémentaire de fonds privés, européens et locaux, par effet de levier.»

Dans une série d'infographies, le site du Figaro propose des comparaisons pour mieux visualiser ce que représentent 35 milliards d'euros, soit par exemple «bien plus que le programme Ariane V mais moitié moins que le déficit public en 2008», qui est de 56,6 milliards d'euros. A la même hauteur que le grand emprunt, l'estimation du coût des travaux pour les transports du Grand Paris.

Grands axes

Pour ce qui est de l'utilisation de l'argent du grand emprunt, ils devraient se concentrer sur «l'économie de la connaissance et l'économie verte» selon Le Monde. Le rapport Rocard-Juppé préconise des investissements pour la création de «campus d'excellence», sur «la ville de demain», «la société numérique» ou encore le développement des «énergies décarbonisées».

[Lire l'article complet sur lepoint.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Nicolas Sarkozy répond aux journalistes. Philippe Wojazer / Reuters

Newsletters

Le jour où l’argent est enfin devenu une question de femmes

Le jour où l’argent est enfin devenu une question de femmes

Saviez-vous qu'il a fallu attendre 1965 pour qu'en France (oui, en France), les femmes mariées aient le droit d'ouvrir un compte en banque? Que la première femme à entrer dans la Bourse l'a fait en 1967? Que pendant longtemps, le mariage a surtout...

La deuxième vague de Covid-19 risque de faire très mal à l'économie

La deuxième vague de Covid-19 risque de faire très mal à l'économie

On commence à mesurer ce que le confinement total du printemps dernier nous a coûté. Et les premiers constats sont très clairs.

Si la vie à Bali coûte cinq fois moins cher, pourquoi si peu de personnes vont-elles y vivre?

Si la vie à Bali coûte cinq fois moins cher, pourquoi si peu de personnes vont-elles y vivre?

La réalité est loin d'être aussi idyllique que ce que vous imaginez.

Newsletters