Tech & internetMonde

Deux détenus ont construit des ordinateurs pour regarder du porno et faire des arnaques en ligne

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 13.04.2017 à 10 h 38

Repéré sur Gizmodo

Dans leur prison de l'Ohio, ils ont utilisé des vieux ordinateurs à recycler pour en créer de nouveaux, qu'ils ont ensuite cachés dans le plafond et connectés au réseau Internet de la prison.

Prison | THOMAS HAWK via Flickr CC License by

Prison | THOMAS HAWK via Flickr CC License by

Les autorités de l'État de l'Ohio viennent de publier un rapport de cinquante pages qui explique comment deux détenus ont pu construire des ordinateurs en prison et les connecter à internet. 

Adam Johnston et Scott Spriggs, que Gizmodo qualifie de «probablement les détenus les plus malins de l'histoire de l'Ohio», ont profité de leur travail de recyclage de vieux ordinateurs pour voler du matériel et recréer des ordinateurs qui fonctionnaient. Ils sont ensuite parvenus à les connecter au réseau internet de la prison, en utilisant les identifiants d'un ancien employé de la prison.

Leurs manigances ont été révélées lorsque des employés carcéraux ont remarqué que ce compte dépassait la limite de données internet autorisée chaque jour. Mais avant d'être démasqués, Johnston et Spriggs avaient eu le temps de s'adonner à plusieurs activités illégales en ligne.

Ils ont téléchargé du porno, des séries télé et de la musique, qu'ils ont partagé avec les autres détenus. Leur historique internet montre aussi qu'ils ont lu des articles sur «les drogues fait maison, les plastiques, les explosifs et les cartes de crédit», précise le rapport. Les détenus ont utilisé l'identité d'un autre détenu pour faire des demandes de cartes de crédit. 

Hacking

Dans ces ordinateurs, les enquêteurs ont trouvé plusieurs logiciels de hacking et de cryptage, ainsi que des programmes de spam d'e-mails. Les détenus avaient notamment réussi à obtenir des passes permettant l'accès à divers secteurs de la prison, ainsi que des données confidentielles sur les autres détenus.

Selon le rapport, les règles de sécurité n'étaient pas bien respectées dans cette prison. Un des auteurs de l'enquête a expliqué à CNN que les détenus ont pu transporter les ordinateurs «sans être inspectés à plusieurs check points.»

La direction des prisons de l'Ohio a déclaré dans un communiqué qu'il était important «qu'ils sécurisent l'utilisation de la technologie tout en continuant à procurer des occasions pour les détenus de participer à des programmes de réhabilitation».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte