Monde

Premiers incidents à Copenhague et manifestations mondiales

Slate.fr, mis à jour le 12.12.2009 à 16 h 53

Plus de trente mille manifestants selon la police danoise, 100 000 selon les organisateurs, se sont mis en marche dans le calme samedi 12 décembre dans l'après-après-midi, à Copenhague, en marge des négociations sur le climat. Ils revendiquaient un accord juste et équitable pour les plus pauvres et les plus vulnérables. D'autres groupes de manifestants étaient massés à Christianshavn sur le trajet du cortège qu'ils s'apprêtaient à rejoindre. La participation était donc réussie, mais des incidents sont survenus.

Les organisateurs avaient réitéré leurs appels au calme à l'adresse des marcheurs et la police avait mis en garde les casseurs, mais moins d'une demi-heure après le départ de la manifestation, un groupe d'environ 300 manifestants a attaqué des vitrines dans le centre de la capitale danoise.

Cagoulés et vétus de noir, les casseurs étaient munis de briques et de marteaux; ils ont également lancé des canettes de gaz. Une cinquantaine de policiers anti-émeutes les ont aussitôt encerclés et sont intervenus sans ménagement, jetant plusieurs d'entre eux à terre et procédant à plusieurs interpellations, rapporte Le Point.

Les casseurs se sont ensuite dispersés par petits groupes pour rejoindre le cortège, d'où ils émergent ponctuellement pour briser une vitrine, a remarqué un journaliste sur place. Plus de 60 personnes ont été arrêtées.

Samedi matin déjà, la police danoise avait arrêté trente cinq sympathisants du mouvement «Our Climate - Not Your Business» à titre préventif, explique Le Figaro, soupçonnant qu'ils «allaient commettre des actes illégaux» a déclaré Rasmus Bernt Skovgaard, le porte-parole. La police avait mobilisé la moitié de son effectif pour l’occasion.

Ces prévenus ont été emmenés dans un centre spécial d'internement établi dans un ancien entrepôt de bière près de Copenhague, où ils peuvent être gardés à vue jusqu'à 12 heures avant d'être relâchés. La police a aussi annoncé avoir interpellé cinq autres personnes pour «délits divers».

Manifestations dans le monde entier

La région Asie-Pacifique, qui abrite de nombreux Etats particulièrement vulnérables au réchauffement, notamment les îles, a donné le coup d'envoi de ces manifestations, selon l'AFP, avec environ 50.000 personnes, selon les organisateurs, dans les rues d'Australie.

A Manille, quelques centaines de personnes, des étudiants pour la plupart, ont manifesté vêtues de rouge et arborant des bandanas vantant l'énergie solaire devant la mairie de la capitale philippine.

A Hong Kong ou Djakarta, des rassemblements de quelques centaines de manifestants se sont également tenus pour réclamer une action contre le changement climatique.

Image de une: Copenhague, Elchicogris sur Flickr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte