Culture / France

Les Français, grands amateurs de fesses

Temps de lecture : 2 min

Suite au documentaire sur les fesses diffusé sur Arte cette semaine, et qui a été beaucoup commenté dans les médias, le quotidien britannique The Telegraph souligne l'amour immodéré des Français pour les fesses.

«Fesses» est un mot typiquement français, explique le journal. Edward Lucie-Smith, historien de l'art, souligne qu'il n'y a pas de traduction exacte qui recouvrait exactement la même étendue corporelle que le mot fesse. «Aucun mot en anglais ne signifie tout à fait la même chose. Les mots anglais réduisent au derrière»

Les artistes français auraient d'ailleurs un talent inégalable quand il s'agit de peindre des fesses: mentionnons Courbet, Boucher, Toulouse-Lautrec, Ingres, Matisse and Degas.

«Nous avons un lien particulier avec cette partie du coprs» souligne Allan Rothschild, co-directeur du documentaire. Il faut se souvenir de Brigitte Bardot interrogeant dans Le Mépris«Et mes fesses? Tu les aimes, mes fesses?»

[Voir la vidéo]

[Lire l'article complet sur The Telegraph]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Brigitte Bardot dans Le Mépris, de JL Godard

Slate.fr

Newsletters

Deux romans «la vie cette pute» qui ne donnent pas franchement envie de reprendre du pop-corn

Deux romans «la vie cette pute» qui ne donnent pas franchement envie de reprendre du pop-corn

RENTRÉE LITTÉRAIRE – Pessimisme de l'écrivain sans avenir et Jésus-Christ désabusé: les chemins de croix d'Olivier Adam et Amélie Nothomb montrent la difficulté à peindre une noirceur crédible.

Le Luberon de Willy Ronis

Le Luberon de Willy Ronis

«Willy Ronis a découvert le Luberon en 1947 et a fini par s'y installer définitivement, en 1972. Il y a mené de nombreux reportages et avait en permanence son appareil photo avec lui, avec l'envie, toujours, de montrer les gens au...

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

La nouvelle série Netflix n'est pas que le portrait d'une femme victime d'un prédateur puis d'un système sexiste et défaillant.

Newsletters